4.8 C
New York
jeudi, décembre 1, 2022

Buy now

spot_img

Kankan: Des citoyens  demandent à Cellou Dalein Diallo de privilégier le dialogue

A Kankan, Dr Lounceny Chérif, président du conseil régional des organisations de la société civile estime que la solution à crise guinéenne, c’est une rencontre autour de la table, pas dans les rues.

« Je ne pense pas que ça soit la meilleure des solutions, mieux vaut aller à la table. Il faut que les guinéens se parlent, il y a eu plus 500 mouvements, mais ça n’aboutit à rien. Quand les jeunes sont tués, quand il y a les destructions, c’est un grand recul pour la Guinée. Si nous faisons face à ce genre de situation, il faut qu’on accepte et ayons confiance à nos institutions, dès lors que la cour constitutionnelle a validé les résultats, il faut qu’on tourne cette page et aller de l’avant. Les manifestations retardent le pays, il faut voir ce qui s’est passé à Conakry, ici à Kankan et à Labé par exemple lorsqu’on s’attaque au poteau  électrique ce qui éclaire la ville »A-t-il dit

 

El Hadj Cheick Siaka Condé, citoyen rencontré au carrefour Lambert soutient lui que le pouvoir ne s’obtient pas par la voie violente.

« Ce n’est pas comme ça qu’on obtient le pouvoir. Au contraire, on doit s’éloigner et s’armer de patience. De Sékou Touré et Alpha Condé, tous ces deux ont patienté, ailleurs on peut gagner le pouvoir à travers les rues, mais pas la Guinée. Ceux qui sortent pour mourir derrière les politiciens, doivent comprendre que ces politiciens n’ont pas leurs enfants en Guinée ici, donc c’est eux qui perdent et cela n’est pas bon pour une nation » A-t-il laissé entendre

Selon Lanciné Bérété,  cette situation peut envoyer  la division sociale dans le pays. « Par rapport  à ces réactions, ce qu’ils font, pour mo n’est pas la bonne solution. Il n’a qu’à se contenter des résultats donnés par les grandes institutions. S’il fait appel à des manifestations, cela peut envoyer la division sociale dans le pays et ça ce n’est pas bon » A-t-il dit

Il faut noter que, cette crise postélectorale perdure dans le pays depuis un bout de temps. Elle a même provoqué la hausse du prix de certaines denrées alimentaires sur le marché.

Par Mariame Siré Traoré pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE