0 C
New York
vendredi, décembre 2, 2022

Buy now

spot_img

Guinée : Cellou Dalein Diallo profondément affligé par le décès de Jerry Rawlings

L’ancien président ghanéen Jerry John Rawlings a tiré sa révérence dans la nuit du mercredi au jeudi à l’hôpital de Korle-bu d’Accra selon des sources concordantes. L’ancien chef d’Etat était âgé de 73 ans. Selon la presse ghanéenne, il serait emporté par coronavirus.  John Rawlings a été un ancien pilote capitaine de l’armée de l’air.

Il est né 1947 à Accra (Côte-de-l’Or) d’un père écossais et d’une mère ghanéenne. Il a dirigé le Ghana de (1981-2001).

Il a tenté  un coup d’Etat dans son pays le 15 mai 1979. Une tentative qui a échoué. Puis Il a été arrêté. Libéré par d’autres officiers, trois semaines plus tard,  il organise un nouveau coup d’Etat, le 4 juin 1979, qui renverse le régime du Fred Akuffo et le mène au pouvoir le 24 septembre 1979. Il cède le pouvoir à un gouvernement civil, mené par le Président Limann.

Non satisfait de la gouvernance de ce dernier qu’il estime être corrompu, il reprend la destiné du pays le 31 décembre 1981 par un nouveau coup d’État et renverse le régime en place. En 1992, Rawlings démissionne de l’armée et instaure le multipartisme. Il fonde le Congrès démocratique national et engage le pays dans un processus de démocratisation. Jerry John Rawlings a marqué l’histoire du Ghana.

Suite à cette nouvelle le président de l’Union des forces démocratique de Guinée Cellou Dalein Diallo dit retenir de cet homme son attachement indéfectible à la limitation des mandats présidentiels dans la sous-région

« La nouvelle du décès de JJ Rawlings, ancien Président du Ghana, me plonge dans une profonde affliction. J’ai pu mesurer, lors des échanges que j’ai eus avec lui le 14 septembre dernier, son attachement indéfectible à la limitation des mandats présidentiels dans notre sous-région. L’histoire retiendra qu’il a résolument engagé son pays, le Ghana, dans la construction d’une démocratie apaisée et d’un État de droit respectueux des droits humains et des libertés fondamentales.

Que la terre du Ghana qu’il a tant aimée et servie lui soit légère et que Dieu l’accueille dans son paradis éternel » a t-il réagi

Par Abdul Karim Barry et Kadiatou Cherif Baldé Pour couleurguinee.info

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE