18 C
New York
lundi, mai 16, 2022

Buy now

spot_img

Koumban (Kankan) : Plus de 350 bœufs tués, 165 kilogrammes d’or emportés, des dizaines de cases brûlées

Les éleveurs de la sous-préfecture de Koumban, située à 33 kilomètres de la commune urbaine de Kankan ont perdu des têtes de bœufs et des richesses. Selon un inventaire non exhaustif, plus de 350 bêtes ont été tuées et découpées. Les assaillants ont emporté 165 kilogrammes d’or. Mais, avant, ils ont pillé et incendié des cases.

Ce sont les conséquences des violences électorales. En provenance du district de Soumbaya, relevant de la sous-préfecture de Banankôrô, préfecture de Kérouané, ces éleveurs, au nombre d’une centaine, se sont installés depuis le mois de mai à Koumban, de commun accord avec la notabilité de la localité. Mais, selon une des victimes jointes au téléphone, qui requiert l’anonymat, alors que jusqu’ici, la cohabitation entre les deux parties (éleveurs et autochtones) était bonne, elle s’est détériorée lorsque des responsables du Rpg sont allés battre campagne dans cette localité

« Ces responsables du RPG sont venus à Koumban, pour conquérir l’électorat de la localité. Les citoyens ont dit qu’il fallait que ces Rpgistes fassent tout pour chasser les éleveurs, c’était la seule condition pour qu’ils votent pour le RPG. Ces responsables du RPG ont promis de tout faire pour nous chasser, ils ont dit qu’ils allaient voir le préfet pour faciliter les choses. Mais, nous on leur a dit qu’on ne pouvait pas quitter maintenant, sinon avec nos troupeaux nous allons détruire les champs des paysans. Nous voulons qu’ils nous donnent un peu de temps pour rassembler les bétails » a-t-il dit.

Malgré les multiples plaidoyers des éleveurs et les alertes lancées au niveau des autorités de Kankan, la semaine dernière, ils ont été victimes d’attaques de la part de certains citoyens de Koumban surexcités.

« Malheureusement, la semaine passée, ils sont venus exécutés ce qu’ils avaient promis de faire. Ils ont tué beaucoup de bœufs, des chèvres, des moutons. Ils ont aussi brûlé des cases et emporté plusieurs biens. Maintenant, nous voulons partir, mais, ils refusent encore, ils disent qu’ils vont tuer tous le bétail » A-t-il laissé entendre.

Selon un inventaire des dégâts faits par les victimes à la demande des autorités de Kankan dont nous détenons une copie, les pertes sont énormes : On note 207 bœufs ; 86 moutons ; 67 chèvres ; 52 poulets tués par les citoyens de Koumban. Ensuite, plusieurs bien matériels ont été incendiés et d’autres emportés : 9 Couvertures ; 6 valises ; 11 complets femmes ; 9 attaches bols ; 16 marmites ; 14 lits ; 6 portes ; 6 tables ; 3 bâches ; 12 marmites ; 2 chaises ; 6 matelas ; 2 panneaux solaires et batteries (170 w) et une somme de 860.000 fg

Selon nos informations, les victimes vont les prochains jours déposer une plainte au tribunal de première instance de Kankan. Mais, les autorités locales veulent régler l’affaire à l’amiable d’où la tenue d’une réunion chez le Gouverneur le dimanche dernier. Joint au téléphone, Sadou Keïta, gouverneur dira « pour l’instant, on ne peut rien vous dire, nous attendons de trouver une solution, après on vous appellera ».

                                                                            Par Mariame Siré Traoré pour couleurguinee.com

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE