26.5 C
New York
mardi, août 16, 2022

Buy now

spot_img

Les rideaux sont tombés ce samedi sur la 4ème, Edition du salon du livre de jeunesse. Marie Paule Huet, la directrice littéraire des éditions Ganndal a fait le bilan de l’événement.

« On est content du fait qu’on a réussi cette 4ème édition et de l’avoir conduit jusqu’au bout. On avait des invités qui ont pu venir, qui n’ont pas été confinés chez eux comme les Français, qui n’ont pas pu venir eux. Mais, les Sénégalais, les Ivoiriens ont fait le déplacement. Ils étaient présents avec leurs livres et c’était très intéressant.

Selon cette directrice, toutes les activités prévues et qui n’ont pas pu se faire en live ont été faite en visioconférence. Alexandre Feraga, est un auteur invité,  il n’a pas pu venir, mais on l’a eu en visioconférence. Le bédéiste, la même chose, il a travaillé avec les auteurs de BD de l’association de Oscar le caricaturiste, en visioconférence. On a utilisé d’autres outils pour pouvoir communiquer et réaliser des choses.

Les organisateurs ont œuvré pour que les enfants puissent avoir et accéder aux livres en délocalisation les stands.

« Je pense que compte tenu de la situation de la rentrée qui est reprogrammée au mois de décembre, les classes ne viennent pas. Naturellement, ceux qui étaient reportés n’ont pas pu venir. Mais, tout le monde a joué le jeu, y compris les enseignants pour qu’on est des enfants, pour qu’on fasse des concours de lecture comme prévu. Pour que les élèves puissent gagner des chèques, des livres et les jeux le reste du temps.

                                                                                   Par Aissatou Diallo pour couleurguinee.com

 

 

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE