31.6 C
New York
samedi, mai 21, 2022

Buy now

spot_img

Circulation à Conakry : Les piétons n’ont pas la voix au chapitre !

Il est très difficile de passer d’un trottoir à un autre à Conakry. Pour le faire, il faut traverser les artères et les grandes artères et cela peut être trop dangereux avec des conducteurs qui ne respectent pas le code de la route. L’exercice est dangereux et inquiète des piétons. Au carrefour Cosa, Bernard Koundouno, policier confirme cette difficulté.

« Effectivement, monsieur vous avez raison, il est très difficile de traverser ici. Dès fois même, nous sommes obligés de bloquer les voitures, pour permettre aux gens de passer pour qu’on puise éviter les accidents. Mais, avec les personnes âgées, il faut qu’on attrape leurs mains pour les faire traverser. Donc, si on installait les panneaux de signalisation, ça allait faciliter la tâche aux piétons »

Aliou Barry dit que toutes ces difficultés sont dues au manque de passerelles à certains endroits de la capitale.

« Je pense que cette difficulté de traverser est due au manque de passerelles à certains endroits de la capitale et au refus catégorique de certaines personnes d’emprunter les passerelles. Surtout à Koloma et à Bonfi. A ces deux endroits, les gens préfèrent traverser la route en ignorant complètement les passerelles. »

De son côté, Sana Bangoura, taximètre lance un appel au ministre des travaux publiques et au gouvernement pour multiplier les passerelles aux endroits très difficiles à traverser.

«Traverser est difficile mon frère et cela provoque des accidents mortels et des blessures graves qui rendent certains même handicapés. Donc, pour éviter tout ça, je lance un appel au ministre des travaux publics et au gouvernement pour multiplier les passerelles au niveau des endroits difficiles à traverser » A-t-il lancé

Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE