26.9 C
New York
lundi, juin 27, 2022

Buy now

spot_img

Dossier 200 milliards de fg : Youssouf Boundou Sylla et Tam, sereins !

Youssouf Boundou Sylla, Amadou Tam Camara respectivement coordonnateur Général et Directeur de publication du site d’information « Guineenews.org » ont répondu ce vendredi au communiqué du gouvernement qui dément l’information relative à la prétendue détournement de 200 milliards de francs guinéens par une ministre. Ils sont unanimes à dire qu’il s’agit bien d’une information vraie. Ilsse disent sereins et se réjouissent que le Président Alpha Condé soit mis au courant de ce dossier.

« Le gouvernement n’a qu’à diligenter une enquête beaucoup plus sérieuse, aller en profondeur des choses… » conseille Boundou Sylla.

Une partie de l’article publié note que le Président Alpha Condé a piqué une colère noire et a mis en garde  la ministre accusée de tout faire pour rembourser l’argent. Ce coordonnateur du site le confirme.

« Les acteurs qui sont impliqués dans cette affaire. Le ministre du budget, il est là-bas, celui des finances est là-bas Mamady Camara, le gouverneur de la banque centrale demandez-leur si Monsieur le président de la République ne les a pas convoqués pour comprendre » soutient-il.

Boundou Sylla se dit serein et promet

« Les jours qui vont suivre, il y aura d’autres révélations qui vont tomber. On ne peut pas inventer la roue alors qu’on n’a pas une documentation sur quelque chose » mentionne-t-il

Plus loin, il martèle que l’intimidation ne marchera pas.

« Un jour, la vérité jaillira. Mais l’intimidation, ni guineenews ni Monsieur Sylla dont je suis, vraiment ça ne nous ébranle pas du tout » a-t-il indiqué.

Même son de cloche chez Amadou Tam Camara, le directeur de publication du site.  Il s’est montré tranquille.  Il affirme qu’ils ont tous les éléments de preuve dans cette affaire.

« En plus, nous avons recoupé à tous les niveaux. Il aurait été mieux pour le gouvernement d’ouvrir une enquête sérieuse pour chercher à savoir qui est voleur au lieu de chercher à traquer le dénonciateur. Si l’information est fausse, pourquoi on menace les sources ? C’est parce que dans son fort intérieur, on sait que des sources existent. Généralement, ces genres d’informations c’est que c’est un groupe de gens lors de la distribution du butin ceux qui ont été lésés, ce sont eux qui vendent la mèche. En le mettant dans le même communiqué, le gouvernement même nous a confortés » a-t-il indiqué .

     Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE