25.7 C
New York
mercredi, août 17, 2022

Buy now

spot_img

Tirs à Wanindara : Voici la version du médecin militaire.

Les agents qui ont essuyé des tirs le lundi, 30 novembre à  Wanindara ont été transportés à la clinique militaire au camp Samory Touré, ils sont en train de recevoir des soins. Ces agents sont au nombre de 4. Le cinquième avait rendu l’âme sur place. Son corps a été déposé à la morgue du CHU Ignace Deen.

Colonel Ibrahima Khalil Touré, directeur général du service de santé des armées, a affirmé que ces agents se portent bien et que leurs jours ne sont pas en danger.

«Nous avons reçu ces malades dans la nuit d’hier aux environs de 20h. Il y a 4 policiers que nous avons reçus. Ces 4 policiers ont été victimes des coups de feu dans le quartier Wanindara. Les 4 sont chez nous ici et nous avons un cinquième que nous avons reçus pour un dépôt de corps qui est actuellement à Ignace Deen. Tous les moyens ont été mis en jeu pour que les 4 puissent recouvrer leur santé. Ils ont déjà reçu les premiers soins et nous allons continuer à donner les autres soins» a-t-il fait savoir.

Colonel Ibrahima Khalil Touré dit que ces agents ont été victimes des balles des fusils de chasse et non des fusils d’arme de guerre.

«Ce sont des chevrotines, les fusils de chasse. Ce n’est pas la première fois, même les premiers blessés que nous avons reçus ici, c’était des balles de fusils de chasse. Sauf ceux que nous avons reçus à partir de Labé. Il  y avait un ou deux qui avaient reçus des fusils d’arme de guerre. Mais aujourd’hui en espèce ceux que nous avons reçu ce sont des chevrotines pas des balles à PMK» a-t-il souligné.

                             Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE