7.7 C
New York
samedi, décembre 3, 2022

Buy now

spot_img

Dr Faya Millimono à propos de son parti : « Il n’y a pas de crise au bloc libéral ! »

Le président du parti Bloc Liberal Docteur Faya Millimouno était ce mercredi dans les locaux de couleurguinee.com. Il a été question d’un échange sur la crise qui secoue sa formation politique. Ces derniers temps, le parti a enregistré des démissions en cascade de plusieurs membres qui l’accusent de mauvaise gestion et de favoriser uniquement les membres issus de son ethnie. Docteur Faya Millimouno dément en bloc ces accusations. Il affirme qu’au sein de son parti, il n’y a pas une crise en tant que telle, il y a juste certains membres qui veulent claquer la porte, chose qu’il trouve normal.

« Il n’y a pas une crise majeure, il y a peut-être quelques personnes qui veulent quitter le parti, c’est tout à fait normal. J’étais moi-même membre de la NGR, j’étais le vice président lorsque j’ai jeté l’éponge. Je suis encore ami et frère à ceux avec qui j’ai milité dans la NGR. Quand on est plus en accord avec le parti que vous avez choisi, mais vous pouvez tirer la conclusion de partir au lieu de faire des invectives. En ce qui nous concerne, on est très serein, tout va bien au BL.» dit-il.

S’agissant des frondeurs qui menacent de porter plainte contre lui  Docteur Faya Millimouno affirme qu’ils sont libres de le faire mais lui il dit qu’il se réserve le droit de demander des preuves à ceux qui ont porté des accusations contre sa personne.

«La justice, elle est faite pour tout le monde. Elle n’est ni contre quelqu’un ni en faveur de quelqu’un. Moi-même je me réserve le droit de demander à ceux qui ont porté des accusations sur ma personne de donner des preuves. Quoi de plus normal que eux aussi, ils portent plainte ?» s’interroge-t-il.

Parlant du congrès du BL qui est programmé pour le mois de janvier, Docteur Faya Milimouno dit que tout se passe bien.

«Tout est en train d’être fait de façon transparente et il y a une commission qui est en place. Toutes les décisions que la commission prend, elles passent devant le bureau exécutif. En discuter avec tout le monde, on adopte sur toutes les plateformes, les communiquer, la commission passe avec tous les détails nécessaires. Chacun a la possibilité de poser des questions et de savoir comment candidater, comment faire sa campagne, tout est à la disposition de tout le monde» a-t-il souligné.

                              Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE