0 C
New York
vendredi, décembre 2, 2022

Buy now

spot_img

Général Bafoé à propos du prix Fanion d’honneur qu’il a eu : «  Je suis content de ce prix ! »

Ce samedi, nous avons appelé Général Ansoumane Camara Bafoé, le Directeur général de la police nationale à propos du prix « Fanion d’honneur du mérite  » que lui a decerné une organisation de la société civile. Et il a répondu à nos questions

Général Ansoumane Camara Bafoé, vous venez de bénéficier d’un prix, dites-nous quels sont vos sentiments ?

Mes sentiments sont des sentiments de joie, de fierté et de satisfaction à savoir que tous ce que nous posons comme actes malgré que certains trouvent négatifs que d’autres citoyens trouvent la vérité et essayent de nous encourager à travers les personnels de la police sur toute l’étendue du territoire dans le cadre de la sécurisation des citoyens et leurs biens. Donc, je suis très content de ce prix et je profiterai de cette occasion pour que des agents se ressaisissent de tous les mots qui ont été dits pour vraiment corriger beaucoup d’imperfections au niveau de la police nationale dans l’intérêt de la population guinéenne

Qui a donné ce prix ?

C’est une organisation de la société civile qui a donné ce prix. Je crois je suis le troisième lauréat. Je crois c’est après plusieurs réflexions et beaucoup de choses se sont passées dans ce pays, dans ces derniers temps, c’est ce qui l’a amenée à juger nécessaire de m’octroyer ce prix après tous les critères qui ont été dits. Donc, je suis très content  et je crois que je m’efforcerai à être dans la mesure, voire, même dépasser leur entendement dans le cadre de la sécurisation des Guinéens et leurs biens surtout prospérer dans le cadre de la paix et la sécurité et rester républicain et vraiment que la police soit aimée par la population guinéenne

Qu’est-ce que symbolise ce prix ?

Le fanion d’honneur, ça symbolise la paix et la sécurisation des citoyens. Vu déjà les deux premiers lauréats, ça veut dire que le niveau est très élevé. En 90, c’était le général Baldé, l’année qui a suivi c’était l’actuelle ambassadrice des guinéens au Sénégal et cette année c’est moi le directeur général de la police. Je suis sûr que c’est toute la police guinéenne à travers ma personne, sinon c’est le travail abattu. Vous imaginez dans la sous-région, il n y’a pas une police encore qui a en tout cas dirigé ou essayer d’encadrer des manifestations plus que la Guinée.

Propos recueillis et transcrits par Aissatou Diallo et Mamadou Bailo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

 

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE