25.1 C
New York
mercredi, août 17, 2022

Buy now

spot_img

Spectacles : «  Team boycott », la bête noire des spectacles en Guinée !

Le mouvement des jeunes qui se fait appeler FC Boycott ou Team Boycott est actif ces derniers temps sur les réseaux sociaux. Les membres invitent les citoyens de Conakry à bouder tout concert organisé dans la capitale tant que les citoyens font objet d’arrestations et d’exactions des forces de défense et de sécurité. C’est pour, disent-ils, sanctionner les artistes qui ne se sont pas montrés solidaires aux citoyens qui ont été victimes de violences post-électorales et qui continuent à subir.

Mamadou Thug, artiste comédien et humoriste ne désapprouve pas la démarche de ces jeunes. Mais, il voit dans cette initiative ce qu’il appelle « du deux poids deux mesures ». Il fait remarquer que les artistes ne comptent que sur les spectacles pour vivre.

« C’est vrai, les artistes doivent condamner tout ce qui se passe en Guinée, des exactions policières. Mais, s’il s’agit de boycotter, nous devons boycotter le grand marché Madina car pendant même les grèves, les gens ouvrent Madina. Wanindara était assiégé mais, Madina était ouvert. On doit boycotter les taxis, car pendant les grèves, les taximètres roulent sur la littorale, l’autoroute et sur l’axe. C’est que, je ne veux pas que leurs belles idées partent dans le ridicule » dit ce comédien.

Mamadou Thug s’est aussi prononcé sur l’échec du concert de l’artiste tanzanien Diamond Platnumz à Lounge 224. Selon lui, deux choses pourraient expliquer cet échec

« Diamond est venu au mauvais moment et les organisateurs n’ont pas été professionnels » a-t-il martelé.

À la place de ces organisateurs, Mamadou Thug soutient qu’il allait s’organiser mieux

« Quand c’est une tournée, tu commences par le plus loin, c’est-à-dire, il fallait faire Labé, Kindia et finir par Conakry » estime-t-il

Pour Mamadou Thug, l’axe le prince reste incontournable pour la réussite d’un événement culturel dans la capitale Conakry.

« C’est impossible de faire le plein du stade ou de l’Esplanade sans l’axe » est convaincu cet pionnier de la comédie.

Cet artiste a invité ses pairs à être sensibles aux calvaires que vivent les citoyens de l’axe.

« Parce qu’ils défendent tous ce auquel le Guinéen aspire. Donc, l’axe est à féliciter et a besoin d’être soutenu » conseille cet inconditionnel de l’humour.

                                                            Par Aïssatou Diallo pour couleurguinee.com

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE