4.8 C
New York
jeudi, décembre 1, 2022

Buy now

spot_img

Affaire des 200 milliards de Fg : Les journalistes se sont présentés au juge du TPI de Kaloum

Le procès qui oppose la ministre de l’enseignement technique Djenab Drame aux journalistes Moussa Moïse Sylla du site inquisiteur.net, Ibrahima Sory Traoré du site guinee7.com et Youssouf Boundou Sylla du site Guineenews, dans une prétendue affaire de détournement de deux cent milliards de francs guinéens s’est ouvert ce mercredi au tribunal de première instance de Kaloum.

Ces journalistes sont poursuivis pour diffamation. Ce matin, Moussa Moïse Sylla et Ibrahima Sory Traoré se sont présentés à la barre. Youssouf Boundou Sylla de guineenews résidant au Canada a été répresentée par Amadou Tham Camara, le directeur du bureau de Guinée

Constatant que la partie civile n’est pas représentée, Alpha Seny Camara, le procureur de Kaloum a demandé à la juge Hadja Mariama Doumbouya de rejeter la procédure. Il soutient qu’il ne doit pas avoir une procédure dans une autre. Et qu’il avait déjà ouvert une information judiciaire sur ce dossier. Qu’il était loisible d’attendre la fin de ses enquêtes pour soulever une autre procédure

Me Salif Béavogui est membre des avocats chargés de la défense de Moussa Moïse Sylla et compagnies.

« Madame la Présidente a donné la parole au procureur pour ses observations. Monsieur le procureur n’est pas allé par quatre chemins pour dénoncer cette procédure qui n’en n’est pas une et qui ne doit pas exister en raison du fait que son parquet a déjà ouvert une information judiciaire auprès du doyen des juges d’instruction pour enquêter autour du détournement de deux cents milliards reproché à X. Donc, pour lui, il ne doit pas y avoir une procédure dans une autre procédure. Il est déjà saisi, il a pris les dispositions, il faut attendre que cette procédure parte jusqu’au bout avant que toute personne suspectée ne s’en prenne à un journaliste ou des journalistes, qui en réalité, n’ont été que des indicateurs, que des sources de révélation ou des sources d’alerte. Donc, le procureur a été très clair, c’est une procédure qui ne doit pas être portée devant le tribunal. Et il s’est réjoui parce que désormais le X qu’il recherchait déjà est identifié et la procédure va continuer» a-t-il souligné.

Madame la juge a renvoyé l’affaire au 22 décembre prochain pour une décision sur les exceptions soulevées.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE