26.5 C
New York
mardi, août 16, 2022

Buy now

spot_img

Université : Les étudiants ont manifesté contre les frais d’inscriptions !

Des étudiants de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia ont manifesté ce jeudi. Ils exigent la baisse des frais d’inscription et de réinscription qu’ils trouvent exorbitants. Ils scandaient des slogans du genre « 200.000fg, c’est trop, 50.000fg, c’est bon».

Ousmane Camara, étudiant à Licence 3 Banque et Finances est le  porte parole du mouvement des étudiants guinéens.

«Notre objectif, c’est la diminution des frais d’inscription et de réinscription. Dans les années antérieures, c’était à15.000fg, jusqu’en 2017. C’est en 2018 que les frais sont montés à 250.000fg. L’Etat a dit quoi, les 250.000fg là vont servir pour nos frais sanitaires, de documentations et des transports. On vit depuis 3 ans cette réalité. Quand un étudiant tombe malade, s’il veut que sa maladie s’aggrave, qu’il parte dans leur clinique. Il n’y a pas de documentations. Il n’y a pas un bus fonctionnel pour les étudiants. Nous, nous considérons cela comme de l’arnaque et de l’injustice» a-t-il souligné.

Ce porte parole qualifie cette hausse d’injustice

« On ne va jamais reculer, c’est une injustice dont nous sommes victimes durant des années. Et dans ce pays, si nous nous levons en tant que futurs intellectuels de ce pays, nous sommes prêts à répondre aux objectifs de l’avenir. Mais, chaque fois que nous manifestons pour réclamer nos droits, l’Etat envoie les militaires pour nous gazer. J’ai le cœur qui saigne maintenant là. Si les étudiants, les intellectuels sortent pour manifester, on les gaze. Il y a des filles et des garçons qui sont tombés, nous sommes blessés, je ne vois pas de mal si nous réclamons nos droits» a-t-il indiqué.

Aminata Diallo,  étudiante à Licence 3 Sciences comptables faisait partie des manifestants. Elle a eu son mot à dire.

«Nous payons d’abord le transport pour être là. Il y a des gens parmi nous qui quittent jusqu’à Coyah, Dubreka . Donc payer ce transport là nous coûte cher. Normalement on devrait nous envoyer des bus mais on ne voit pas ces bus et oui ils sont là à rehausser les frais d’inscription et de réinscription.

A Kankan et à Labé, les étudiants ont battu le pavé. Ils ont respecté le mot d’ordre du groupe.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE