27.1 C
New York
mercredi, juin 29, 2022

Buy now

spot_img

 Kaback : Un feu mystérieux ravage un village de pêcheurs !

Un village de pêche appelé « Nkhoungni »,  un grand débarcadère situé dans la sous-préfecture de Kaback, dans la Préfecture de Forécariah a été la cible d’un feu nourri dans la nuit du samedi 19 décembre 2020 . L’information a été confirmée ce mardi par Idrissa Kalo, le Secrétaire chargé à l’information de la fédération guinéenne de la pêche artisanale.

« C’est un feu mystérieux dont les pêcheurs eux-mêmes ne connaissent pas l’origine » a expliqué ce responsable de la pêche artisanale.

Naby Fadiga pêcheur fait partie des sinistrés

« On ne sait vraiment pas d’où est venu ce feu. Lorsque ça commencé le samedi, on était en train de trouver une solution pour l’éteindre, et subitement on a entendu des cris disant que le feu s’est propagé de l’autre côté encore. Le dimanche le feu a repris encore. Et continue sa progression» dit-il.

Ce feu n’a pas fait de morts,  mais les dégâts enregistrés sont considérables affirme le responsable de la pêche artisanale

« Il y a eu 75 habitations qui sont parties en fumée avec des filets et du matériel de pêche. Mais, pour le moment, ils n’ont pas pu évaluer tous les dégâts » indique-t-il

Cet incendie n’est pas une première dans ce village soutient Idrissa Kalo

« L’année passée, il y a encore eu incendie dans ce même village des pêcheurs mais jusqu’à présent fort malheureusement la cause n’est pas connue. Les autorités sous-préfectorales et le directeur préfectoral de la pêche se sont présentés sur les lieux. Ils ont remonté les informations au plus haut niveau… » dit-il

Des commerçants, notamment ceux dont le feu n’a pas atteint le commerce ont plié bagages témoigne ce responsable de la pêche artisanale

« Tous les commerçants qui exercent au niveau de ce village sont en train de fuir parce que le feu continue à se propager »

Idrissa Kalo lance un appel aux autorités et à des bonnes volontés

« C’est leur venir en aide. Comprendre que quand vous entendez l’affaire de poissons à Forécariah, c’est grâce à ce débarcadère qui est le plus grand ici. L’endroit est tellement peuplé. Il y a un problème d’accès. En plus le lieu est sablonneux. Ils construisent leurs habitations en tôles. Aux bonnes volontés et à tous ceux qui évoluent dans le domaine de la pêche  je demande de leur apporter leur soutien » a-t-il sollicité.

En attendant que cet appel soit entendu, ces pêcheurs continuent à passer la nuit à la belle étoile.

     Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE