23.7 C
New York
jeudi, juillet 7, 2022

Buy now

spot_img

MFWA veut la protection des journalistes guinéens : General Bafoé promet d’œuvrer dans ce sens

Un cadre de concertation entre forces de défense et de sécurité et médias pour la sécurité des journalistes a été mis en place ce mardi à Conakry. Un hôtel de la place a servi de cadre à cette rencontre. Il a été question de débattre de l’amélioration des relations entre forces de l’ordre et journalistes. Deux entités qui s’accrochent souvent sur les terrains des conflits

Madame Yansané Fatou Baldé, présidente de la coalition des femmes leaders de Guinée et membre du Conseil d’Administration de la Fondation pour les médias en Afrique de l’Ouest (Media Fondation For West Africa basé à Accra) était présente. Elle dit que la sécurité des journalistes reste un défi à relever en Guinée

« Si au début, à la mise en place de la fondation, il y a une vingtaine d’années, le défi était de permettre à chaque citoyen désireux de construire un organe de presse et de l’alimenter, plus tard le défi était l’accès à l’information. Et de nos jours, c’est la sécurité des journalistes qui constitue le défi de la fondation. Et pour y parvenir, il faut impliquer tous les acteurs auxquels les journalistes sont confrontés et qui ont une interaction dans la préservation de leur sécurité. Mettre en place un cadre de concertation, c’est permettre aux services de sécurité, de comprendre les lois et les textes qui régissent la profession du journaliste» a-t-elle fait savoir.

Docteur Dansa Kourouma du Cnscg, représentait les organisations de la société civile.

« Améliorer les relations entre le médias et les forces de sécurité ce n’est pas du verbiage, c’est de la volonté qu’on exprime et on transforme cette volonté en action concrète, parce que c’est un dépassement de soi. Au lieu de rendre les limites étanches, on rend les limites presque virtuelles. Parce que, que vous soyez des hommes en uniforme ou que vous soyez des médias, notre rôle pour la paix, pour la sécurité est majeur. Il faut changer les paradigmes, la manière dont  les médias et les forces de sécurité se regardent, il faut changer cette manière, parce que convenez avec moi que les uns considèrent les autres comme des adversaires, des ennemis» a-t-il souligné.

Le directeur général de la police Général Ansoumane Bafoé Camara, était présent aussi à cette rencontre. A sa prise de parole, il a mis l’accent sur la responsabilité du journaliste. Il a promis d’œuvrer pour une meilleure collaboration entre journalistes et forces de maintien d’ordre.

Pour rappel, la Fondation pour les médias en Afrique de l’Ouest ( Media Fondation For West Africa), une organisation de défense des droits des journalistes, basée à Accra au Ghana lutte dans la sous-région pour la protection des journalistes et l’amélioration des conditions d’exercices de la profession. C’est elle, sous feu Lansana Conté, qui avait organisé à Conakry, le grand forum qui a contribué à faciliter la libération de l’audiovisuel en Guinée

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE