23.7 C
New York
jeudi, juillet 7, 2022

Buy now

spot_img

Cellou Dalein Diallo parle de son  ami Soumaila Cissé : « Nous entretenons depuis 1998 une forte relation d’amitié »

Ce vendredi, affligé par la disparition du chef de file de l’opposition du Mali, Cellou Dalein Diallo est revenu sur ses relations avec cet ami à lui. Lisez ci-dessous l’intégralité de cette déclaration

 

C’est avec beaucoup de surprise que j’ai appris sa mort. C’est une perte pour le Mali et pour notre sous région.

Nous entretenons depuis 1998 une forte relation d’amitié. On s’est connu lors d’une réunion annuelle au sommet de la banque mondiale à Washington. Nous étions tous les deux membres des gouverneurs pour nos pays respectifs et nous étions membres de ce qu’on appelle le groupe Africain.

Quelques années plus tard, il était toujours ministre des finances au Mali, gouverneur à la Banque mondiale pour le Mali. Moi aussi Monsieur Sidya Touré le premier ministre m’a désigné pour occuper ce poste pour la Guinée.

Il y a eu une crise au niveau de la banque mondiale. Nous avions un administrateur commun Aly Boran qui devait quitter le poste. Finalement les gouverneur Africains disent qu’il faut que l’ancien administrateur suppléant soit désigné qui a déjà l’expérience de la Banque mondiale. Donc Soumaila Cissé m’appelle la nuit il dit tu sais la Guinée et le Mali sont deux poumons d’un même corps. Nous voulons présenter notre collègue Touré qui était conseiller à l’administration, qui connaît les rouages du bureau de l’administration pour remplacer notre groupe. J’ai dit il n y’a pas de problème. On a fait la campagne pour notre collègue.

Soumaila Cissé a quitté son poste de ministre des finances. Il est devenu ministre des Travaux publics lorsque moi j’étais ministre des travaux publics. On devait lancer la route Kankan- Kouremalé-(Bamako). J’étais avec le président Conté pour lancer les travaux.

ATT était président mais il devait quitter au terme de son second mandat. C’est l’a que Soumaila Cissé m’a soufflé qu’il va être candidat. J’ai fait l’indiscrétion au président Conté. Le président Conté dit « Non ! Moi je soutiens le militaire ATT. Donc, c’est tant pis pour ton ami ». On chahutait quoi. Et puis on a lancé les travaux avec Soumaila Cissé.

Lorsqu’ATT a perdu l’élection présidentielle, il l’a désigné pour être président de l’UEMOA à Ouaga. Lorsque j’ai été limogé, il m’a dit de venir me reposer à Ouaga. Après les États-Unis, je suis venu, il a une villa à côté de la présidence, je suis resté là deux semaines…. Mes relations vraiment, c’était solide en amitié et chaque fois que j’ai un congrès il vient chaque fois qu’il a un congrès, il m’invite. On a gardé notre relation d’amitié.

Il y a deux semaines,  il m’a appelé et il m’a dit qu’il a appris tout ce qui se passe ici qu’il voulait venir parler avec Alpha, s’il pouvait tenter sa médiation. J’ai dit « écoutez, on peut en parler ». C’est vraiment triste. J’adresse mes condoléances au peuple malien, à sa famille et à l’international Libéral

    Propos Transcrit par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE