12.8 C
New York
samedi, octobre 1, 2022

Buy now

spot_img

Macenta: Deux morts dans un affrontement inter ethniques

La ville de Macenta a été le théâtre d’affrontement inter ethniques dans la journée d’hier samedi 26 décembre 20. Selon des sources concordantes, on dénombre au moins deux morts et plusieurs blessés. Les belligérants se sont affrontés à coups d’armes blanches et de fusils de chasse.

Selon nos informations, la construction du siège du patriarche de cette ville serait à l’origine de cette violence entre l’ethnie Toma et les Manias.

« C’est le ministre Oyé Guilavogui qui a construit un siège pour le patriarche des Tomas. Ce bâtiment devait être inauguré demain, dimanche. Mais, certains jeunes manias se sont opposés à cela en disant que les Tomas se réclament propriétaires de la ville alors que ce sont eux, les Manias, qui sont les propriétaires légitimes de la ville de Macenta. Et il se trouve que là où ce siège est construit, il faut traverser le quartier Mohamed V, qui est habité par les Manias, pour aller là-bas. Ils ont érigé des barricades dans ce quartier pour empêcher les Tomas d’accéder au siège de leur patriarche. Cela dans le but d’empêcher que l’événement là (l’inauguration du siège) ait lieu demain. Et cela n’a pas été du goût de l’autre camp. C’est ce qui est à l’origine de ces affrontements entre les deux communautés », a expliqué Abdoulaye Babady Camara,  procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Macenta.

Le maire de la commune urbaine de Macenta parle de deux morts et de six blessées

«  Ce que nous connaissons, c’est deux morts et six blessés. Et il n’y a pas eu d’arrestations pour le moment », a confié Enego Guilavogui, le maire de la commune urbaine de Macenta.

Des agents des forces de sécurité déployés sur le terrain ont pu rétablir l’ordre

                                   Par Jean François Mamy correspondant régional de couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE