26.9 C
New York
lundi, juin 27, 2022

Buy now

spot_img

N’Zérékoré : SOS pour les habitants de N’Zao qui vivent de l’eau de rivière et de puits

Depuis plus de deux mois, les citoyens de N’Zao, localité relevant de la Préfecture de N’Zérékoré sont confrontés à un manque criard d’eau potable. Ce village est situé dans la sous-préfecture de Yalenzou à 4 kilomètres de la ville de N’Zérékoré. Cette population boit l’eau de puits et de rivière. Elle est exposée aux maladies hydriques.

Selon nos informations, 1106 citoyens partagent deux forages. Ces deux forages sont en panne depuis plus de trois ans.

« Je vais au champ à 1 km pour chercher de l’eau pour ma famille, et lorsque je viens avec cette eau, il faudrait qu’on la mette au feu pour tuer certains microbes avant de boire, vous voyez, c’est vraiment très grave pour nous ici dans ce village. Il y a de cela deux ans, le premier forage s’est gâté, et le deuxième il y a de cela 8 mois. Donc, nous n’avons pas de points d’eau potable maintenant dans ce village. Nous demandons aux personnes de bonnes volontés de nous venir en aide » a confié Zokoya Haba père de famille.

Certains vont sur la moto à plus de deux kilomètres pour chercher l’eau de rivière ou dans les puits non aménagés

« J’envoie des motards pour aller me chercher l’eau dans les villages voisins. Ça me fait très mal d’aller là-bas, les autorités villageoises refusent de réparer les différents forages, ils sont complices de la mauvaise gestion des forages, ils mettent les gens et lorsqu’ils gagnent un peu d’argent pour garder ; ces mêmes autorités prennent cette somme et lorsque la pompe se gâte, il n’y a plus d’argents pour la réparer » a enchaîné une autre citoyenne.

Le président de ce village, Pasteur Dalo Israël Mamy explique cette pénurie d’eau dans son village par la mauvaise gestion des forages

« Le gouvernement nous a aidés à avoir des forages. Il nous a dit que cette eau est en vente et de chercher des gens pour gérer ces deux forages. Alors, nous avons cherché des vieilles personnes mais  après leurs morts, nous cherchons d’autres personnes, mais malheureusement c’est impossible. On ne parvient pas à trouver quelqu’un. Et avec ça, si l’eau n’est pas vendue lorsque les forages sont gâtés, on n’a pas un lieu où trouver de l’argent pour réparer. C’est cela qui a créé le manque criard d’eau dans le village, car il n’y a pas de gestion c’est la cause exacte de cette pénurie. Nous demandons aux personnes de bonne volonté de nous venir en aide, car dans nos villages, nous sommes étonnés par cette pénurie »  A expliqué Dalo Israël Mamy.

Le maire de la commune rurale de Yalenzou a donné une autre version de cette pénurie, selon Barthélémy Mamy cette crise est due à la panne de la centrale de la SEG qui ravitaille les différents villages et la commune urbaine de N’Zérékoré

« Lorsque j’avais demandé un travail de la centrale qui fournit de l’eau potable, il m’a fait comprendre que c’est une pièce qui s’est gâtée que c’est pour cela il n’y a pas d’eau depuis longtemps. Pour le moment, on n’a pas pris de dispositions spéciales parce que les gens nous donnent l’espoir qu’ils vont envoyer la pièce mais en vain. Avec ce problème d’eau, je sais que ce n’est pas facile pour la population du district de N’Zao car, ce village n’a que deux forages et ces deux forages ne pouvaient pas servir toute la population de N’Zao » a précisé le maire de Yalenzou Barthélémy Mamy, avant d’appeler à l’aide pour les citoyens de sa juridiction, Barthélémy Mamy plaide le gouvernement  et les personnes de bonnes volontés de venir en aide à sa population

 » Je demande aux personnes de bonnes volontés et au gouvernement de nous venir en aide car c’est un vrai problème dans ma commune rurale » a plaidé le numéro un de la commune rurale.

Il faut retenir que c’est la centrale de la SEG qui ravitaillait en majorité en eau potable la ville de N’Zérékoré et les différents villages de la commune rurale. Cette centrale tombe souvent en panne, mais la panne de cette année a trop duré. Les citoyens risquent de fêter sans une goutte d’eaux dans leurs foyers.

                                      De retour de N’Zao par Jean François Mamy pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE