27.1 C
New York
mercredi, juin 29, 2022

Buy now

spot_img

Restaurant chez les intimes : Le réveillon à la foutanienne a tenu toutes ses promesses !

Le réveillon pastoral du Foutah Djallon initié par Mamadou Thug, l’humoriste a tenu toutes ses promesses. Le show a commencé à 20h 30 minutes chez les intimes, ex Aldo situé à nongo dans la commune de Ratoma. Le label Soudou Dardia production de Mamadou thug et de Binta Canada production a égayé les mélomanes

Le décor était féerique, avec des filles arborant des tenues traditionnelles. Il y avait l’ordre et la discipline. Au menu ? Des icônes de la musique pastorale peulh.

Binta Laaly Sow a visité son répertoire pour donner le meilleur aux mélomanes présents. Les comédiens de Soudou Dardia production ont fait rire le public. À 00h, Mamadou thug a fait parler les feux d’artifices qui annoncent le nouvel an. L’artiste peulh Sonna est montée au podium avec sa chanson fétiche «  Tourou Tourou ».

Mamadou Thug, l’un des artisans de l’événement s’est réjoui. Il promet de remettre ça dans le futur

« Je suis très heureux que 2021 rentre dans cette ambiance de fous rires et de belles mélodies du Foutah. C’est une force que Dieu m’a donné pour porter cet événement de réveillon pastoral. Je suis comblé parce que quand tu organises et que tu vois les gens venir avec intérêt Et aussi un autre challenge qu’on a réussi. Ici c’est chez les intimes Aldo, jamais un ticket n’a été vendu à plus de 30000fg. Nous, nous avons réussi à vendre un ticket à 700000fg à 100000 à 50000fg . C’est pour montrer l’ambition qu’on a envie de faire pour cette culture pastorale. On profite de l’occasion pour souhaiter une bonne année à nos fans et s’il y a des désagréments, on s’excuse. À l’heure actuelle, j’ai demandé d’arrêter de faire rentrer les gens parce les tickets sont déjà finis. Il y a des gens qui sont arrêtés au dehors. Les gens veulent venir. Je ne peux pas recevoir plus de 600 personnes car c’est ça le principe » dit-il

À 1h 30 du matin, Binta Laaly Sow du haut de ses 55 ans de carrière musicale est montée sur scène avec ses tresses traditionnelles foutaniennes « dioubaadè » et sa tenue indigo. Elle a chanté et le public était vraiment bien heureux. Les gens venaient à ses côtés pour lui glisser des billets de banque. L’apothéose c’était  avec le son « bhouloun ndouri ». Il y a eu des défilés aussi. Tout à la foutanienne. C’était beau vraiment

                                              Par la pastorale Aïssatou Diallo pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE