27.1 C
New York
mercredi, juin 29, 2022

Buy now

spot_img

 Kankan : Des orpailleurs à l’école de l’AGT contre le blanchiment des capitaux !

Le blanchiment des capitaux est un phénomène préoccupant dans les secteurs immobiliers et dans le secteur de l’orpaillage. L’Association Guinéenne pour la Transparence (AGT) était ce vendredi 1er janvier 2020 à Kankan où elle a conféré avec de nombreux orpailleurs de cette préfecture sur les méfaits du blanchiment des capitaux sur leur profession. La mission conduite par le président de l’AGT Oumar Kana Diallo a sensibilisé ce public cible qui est les orpailleurs. Il les a outillés en matière de lutte contre ce phénomène.

« Nous avons cherché à les former et les informer par rapport aux méfaits du blanchiment et la manière dont il affecte dangereusement leur secteur en particulier et le pays en général. Nous avons vu en eux un intérêt particulier par rapport au thème qui a été débattu. Nous avons eu un engagement de la part de ces orpailleurs d’accompagner l’Etat afin de lutter contre le blanchiment d’argent.» A-t-il dit.

Les participants à la séance de sensibilisation et d’orientation sur la lutte contre le blanchiment à Kankan disent avoir  tiré profit de cette rencontre. Kémo Touré membre du bureau des orpailleurs de la préfecture et deuxième vice-président le blanchissement d’argent  a déclaré que le blanchiment a un effet négatif sur leurs activités.

« On a vu que ce qu’ils sont venus nous dire, vraiment c’est important. Vous savez, le blanchiment d’argent à des effets sur les orpailleurs mais aussi sur l’Etat. Les gens viennent acheter de l’or ici avec des montants exorbitants. Et si cela trouve que ce prix est au-dessus du cours mondial, on ne pourra plus s’en sortir. Ce sont les blanchisseurs d’argents qui font ça. Nous demandons à cette ONG de renforcer la vigilance à Conakry » A-t-il plaidé.

Venus de Siguiri pour la même activité, les missionnaires de l’AGT ont fait un travail jugé appréciable par les orpailleurs de Kankan. La même activité de sensibilisation a eu lieu à Kérouané et à Mandiana. A Conakry, il y aura des reformes  des textes juridiques des orpailleurs pour leur permettre de mettre en œuvre le processus de la conformité. L’AGT s’engage aussi à les accompagner pour former les autres structures à l’intérieur du pays.

A Kankan par Mariama Sire Traoré pour couleurguinee.com  

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE