0 C
New York
vendredi, décembre 2, 2022

Buy now

spot_img

Crise guinéenne : Bah Oury favorable à un dialogue sérieux !

L’opposant Bah Oury, le président de l’Union des Démocrates pour la Renaissance de la Guinée UDRG a souhaité dans ses vœux ce lundi 04 janvier 2021, un devenir meilleur pour la Guinée les prochaines années. Il estime que l’année 2020 a été difficile.

« Elle a été une année particulièrement chargée en émotion et en tragédie mais aussi avec des éléments de succès qu’il ne faut pas négliger » reconnait l’opposant

L’adoption de la nouvelle constitution, l’organisation du référendum et l’élection présidentielle qui a octroyé un troisième mandat au président Alpha Condé ont aussi été évoqués par ce leader politique

«  Donc, cela dit que le combat de plusieurs décennies reste encore un combat inachevé » pense-t-il

Bah Oury se dit favorable au dialogue avec le pouvoir. Il estime cependant qu’il faut les voies et moyens de résolution de la crise guinéenne. Il préconise quelques pistes de solutions

« Il faut que le pouvoir montre sa volonté d’aller dans cette direction en appliquant des politiques de désescalades. C’est-à-dire faire baisser la tension. Il faut prendre des mesures concrètes notamment la libération des détenus politiques. Deuxièmement, il faut montrer une dynamique ouverte de dire je suis prêt au dialogue » note-t-il

Mais comment ?

« Nous voulons une véritable concertation des acteurs des forces vives. Ce sont ceux là qui doivent se retrouver avec bien entendu la bénédiction des autorités au pouvoir et leur implication pour donner force de loi aux résultats qui pourront sortir de cette concertation des forces vives. Nous ne souhaitons pas qu’on nous fasse croire qu’il suffit de se retrouver entre deux yeux et à la sortie dire qu’on a dialogué. Le dialogue concerne des millions et des millions de guinéens. Les problèmes sont connus. Moi, je ne trouve aucun problème à rencontrer qui que ce soit, le premier ministre, que ce soit même le président » indique-t-il

Bah Oury affirme avoir déjà rencontré des ministres notamment celui du commerce pour des questions liées à la fermeture des frontières. Il dit avoir d’autres rencontres avec d’autres ministres dit-il.

         Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE