14.5 C
New York
mercredi, mai 18, 2022

Buy now

spot_img

L’épouse de Foniké Menguè au terme d’une visite à la maison centrale : «  Physiquement, mon mari ne se porte pas bien ! »

Ce mercredi, Hawa Dian Doukouré a rendu visite à son mari Foniké Mengué en détention à la maison centrale de Conakry. Ce dernier a entamé une grève de la faim pour exiger un procès afin qu’il soit situé sur ce son sort. Depuis près de 4 mois, il est en prison sans un jugement.

Hawa Dian Doukouré au sortir de la visite:  «  physiquement mon mari ne se porte pas bien » entonne-t-elle

«Depuis près de deux semaines maintenant, il a débuté une grève de la faim. Aujourd’hui, je suis venue lui rendre visite parce que ça faisait au moins 3 jours que je ne suis pas venue parce que je n’avais pas de permis. Mais, je me suis arrangée pour qu’on puisse me permettre d’entrer avec mon permis qui est déjà expiré. Je suis rentrée, je l’ai trouvé, il est venu me voir. Aujourd’hui physiquement, il n’est va pas bien. Il a mal au ventre, il a des vertiges, tout ça. Et physiquement aussi, il perd du poids» a-t-elle fait savoir.

Hawa Dian Doukouré dit que ce n’est pas la première fois que son mari est arrêté. Il avait été arrêté, il a fait 4 mois en prison et aucune charge n’a été retenue contre lui. Cette fois-ci aussi, ça fait près de 4 mois qu’il est toujours en détention. Elle dit que  tous ce qu’elle demande, c’est que sont mari soit évacué dans une structure sanitaire pour des soins et que son procès soit programmé afin qu’il sache s’il y a de preuves contre lui.

«Il a déjà été arrêté pour une première fois, il a fait 4 mois, il a été jugé sans preuve, ils étaient obligés de le libérer. Rien n’avait été retenu contre lui. Le procureur avait fait appel au procès mais ça n’a pas donné de suite parce qu’eux-mêmes, ils savent qu’il n y a rien contre lui. Cette fois aussi, on l’a arrêté, il est là, ça va faire encore près de 4 mois, aucun jugement en vu. Et ça c’est vraiment désolant. Tous ce que moi je demande, non seulement qu’il soit évacué dans une structure sanitaire pour des soins et aussi qu’on programme son jugement. Nous ne refusons pas le jugement, on veut qu’il soit jugé pour qu’on sache exactement s’il y a des preuves contre lui. Parce que moi, je sais qu’il n y a pas de preuve contre lui. Il a été arrêté sur une moto, on dit attroupement illégal» a-t-elle souligné

                           Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee. com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE