23.3 C
New York
vendredi, août 12, 2022

Buy now

spot_img

Assemblée nationale : Aboubacar Soumah explique pourquoi il n’a pas voté la résolution sur les Coordinations régionales

L’Assemblée nationale a adopté une résolution contre les Coordinations régionales en Guinée. Malgré la majorité écrasante qui a voté pour cette résolution, d’autres députés comme Aboubacar Soumah du parti GDE, se sont abstenus. Ce député pense plutôt qu’on devrait élaborer une loi qui cadre ces différentes coordinations au lieu d’une simple résolution qui interpelle juste ces Coordinations et l’Exécutif. « Il ne faudrait pas confondre une résolution et une loi, une résolution interpelle, ça ne réglemente pas, donc c’est une façon d’interpeller les autorités morales à atténuer les tensions. C’est l’une des raisons qui nous ont poussés à nous abstenir. Si ce n’est pas une loi que nous devons prendre, un texte qui encadre les limites à ces autorités morales, qui leur faire savoir comment fonctionner, comment agir et quelle sont les matières sur lesquelles elles doivent intervenir, nous pensons que ce n’est pas important. » a-t-il expliqué.

Le président de la République Alpha Condé serait-il l’acteur principal qui a soutenu ces Coordinations ? Aboubacar Soumah répond : “ le professeur Alpha Condé a trouvé ces Coordinations régionales, elles existaient même bien avant feu Lansana Conté. Dire que c’est le Professeur Alpha Condé qui les a créées ou autre, ce n’est pas vrai. C’est dans la lutte politique à partir de 2009- 2010 que ces structures ont eu une certaine importance mais elles existaient. Nous hommes politiques, nous étudions le terrains, si nous pensons qu’une telle structure peut nous aider dans notre combat politique, alors on s’approche et on essaie de vendre notre marchandise politique à cette structure sociale”, a-t-il entonné.

Ce député a rappelé que ces autorités morales ont pour rôle de maintenir la cohésion sociale entre les fils du pays, mais ne pas du tout se mêler de la politique.

Le président de l’Assemblée nationale, Amadou Damaro Camara, rappelait aux députés au cours de cette plénière extraordinaire que si ces Coordinations n’acceptent pas de se soumettre au respect de cette résolution, elles risquaient une dissolution.

Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE