21.1 C
New York
samedi, septembre 24, 2022

Buy now

spot_img

Crise guinéenne : Un Guinéen de la diaspora tacle l’UFDG !

Thierno Sow, le président de l’ONG « des Paroles et des Actes » (PACTES) était l’invité de l’émission Oeil de Lynx ce jeudi. Il a abordé la crise sociale et politique du pays. S’agissant des partis politiques d’opposition, il estime que le véritable problème de l’Ufdg aujourd’hui, c’est un problème communicationnel.

«L’UFDG aujourd’hui, c’est un grand parti. C’est l’un des plus grands partis, voire, le plus grand parti politique en Guinée. Mais, ce parti a un sérieux problème, il faut le reconnaître. Je pense que c’est au niveau d’abord de la communication. Ce n’est pas un parti qui communique bien, qui arrive à faire les choses, à avoir d’autres personnes avec eux. Moi, j’ai discuté avec les élites de ce parti. Ce n’est pas un parti qui a une intelligentsia, c’est-à-dire qui réfléchit, qui essaye de voir comment conquérir le pouvoir. Comment séduire plus de personnes et surtout sauvegarder ses résultats s’ils vont aux différentes élections» a-t-il souligné.

Thierno Sow s’en est aussi pris à la vice-présidence de l’Ufdg. Il dit que les vices présidents ne jouent pas leur rôle, celui de rendre le parti beaucoup plus transversal. Il ajoute que toutes les régions sont représentées au sein de cette formation politique mais le parti ajoute-il est toujours qualifié d’ethnocentriste, selon lui, chose qui n’est pas réelle.

«Quand je discute avec les élites de ce parti, souvent ce qu’ils disent, vous avez l’impression qu’ils n’ont besoin de personne d’autre, ils n’ont pas besoin d’une autre personne en dehors d’eux. Ils sont contents, ils sont rassurés qu’ils peuvent gagner seuls les élections. Même dans les grandes démocraties au monde, on voit des alliances entre des grands partis et de tout petits partis. Mais la faute aussi c’est au niveau du camp du directoire de ce parti, c’est bien beau de miser sur la diversité dans les partis, mais il faudrait que ces gens-là jouent bien leur rôle. Aujourd’hui, quand on prend la vice-présidence de l’Ufdg, il y a pratiquement toutes les régions qui sont représentées, ça c’est important, justement pour lutter contre l’ethnocentrisme qui est devenu un vrai danger dans ce pays mais sauf qu’il faudrait que ces gens jouent le rôle qui est le leur mais on ne les entend pas. Le parti là est toujours caricaturé comme ethnocentriste or ce n’est pas le cas» a-t-il laissé entendre.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE