31.6 C
New York
samedi, mai 21, 2022

Buy now

spot_img

Transport : Les conducteurs des tricycles en colère contre les policiers routiers

Les conducteurs des motos tricycles ont manifesté ce jeudi 7 janvier 2021 à Lambanyi, dans la commune de Ratoma. Ils ont protesté contre l’attitude des agents de la police routière. Ils accusent ces agents de les racketter à longueur de journées.

Mamadouba Sylla, l’un de ces pilotes de ces motos tricycles, revient sur leurs motivations.

« Les policiers nous fatiguent sur la route. Ils disent que c’est la double file. Ils ont pris hier plus de 60 motos vers Kobayah, ils les ont envoyées à la fourrière. Et pour en sortir il faut payer 200.000 GNF. Maintenant, les véhicules administratifs roulent au milieu, les policiers n’en parlent. Nous, ils nous verbalisent, ils prennent notre argent, ils jouent au loto, ils font du n’importe quoi. Nous sommes là pour la population. Eux ils ne font rien et ils disent qu’on ne peut pas rouler au milieu », s’est-il offusqué.

Ces agents de la police routière reprochent à ces conducteurs de motos tricycles, le non-respect du code de la route. Pour eux, ces tricycles ne doivent pas rouler au milieu de la chaussée. Ils doivent se conformer à la règle, suivre la même ligne que les véhicules. Après cette mobilisation, il y’a eu une concertation entre la police et les pilotes. Kaba sékou, chargé à l’organisation au sein du syndicat des motos tricycles, est revenu sur le contenu de cette réunion.

« Les chauffeurs ont des problèmes, on les a fait arrêter pour qu’on puisse s’entretenir pour trouver une solution. Parce que souvent les chauffeurs de trois pneus font double file. Donc à cause de ça, on les appelle pour trouver une solution. Qu’est-ce qui les poussent à faire double file. Qu’est-ce qui les poussent réellement à ne pas respecter la loi. Donc on va se concerter pour trouver la solution pour satisfaire tout le monde, c’est le but de cette réunion aujourd’hui » a-t-il fait savoir.

Moussa Camara commissaire de la police routière de Bambeto, au sortir de cette concertation se dit rassuré et espère que les conducteurs de ces motos auront une oreille attentive à leurs cris de cœur.

« On nous a demandé de nous retirer, qu’ils vont continuer à se concerter et ils remonteront au commissaire de la zone qui est là, ce qui va être tiré de l’affaire. En tout cas aujourd’hui, nous quittons là très rassurés. Et au nom de l’autorité de la police routière, au nom de la Direction générale de la police routière, nous quittons très rassuré. Nous pensons qu’ils vont s’entendre, ils vont sensibiliser les pilotes de ces motos afin qu’ils se débarrassent complètement de cette pratique de double, triple file, ça provoque beaucoup d’embouteillage » a-t-il indiqué.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE