27.1 C
New York
mercredi, juin 29, 2022

Buy now

spot_img

Guinée: Bonjour l’extrait de naissance biométrique !

Depuis juillet 2020, il a été recommandé de faire des cartes biométriques, et pour les avoir, il faut un extrait de naissance biométrique.

Ce vendredi 15 janvier 2021, nous avons tendu le micro à Aliou Souaré, chef service adjoint de l’Etat civil de la commune de Ratoma. Il nous a expliqué la procédure à suivre pour avoir un extrait de naissance, une carte et éventuellement un passeport biométrique.

“ Nous avons commencé à délivrer les extraits de naissance biométriques. Pour l’obtenir, il faut aller à la banque verser 60 mille francs guinéen, avoir un reçu. Venir avec ce reçu et ton extrait de naissance à la commune, on le passe dans le système, tu te photographies. On envoie pour contrôle le reçu dans l’organigramme du projet qui est en train de centraliser ça et si c’est en conformité avec les reçus envoyés de la banque, en ce moment, on enregistre. Et dès enregistrement dans le système , les informations sont automatiquement transmises à la police. Ainsi devant le policier qui doit te faire une carte biométrique, il y a des conditions, c’est à dire aller verser à la banque 100.000 francs guinéens, puis se présenter à la police, et il ne regarderont peut être que ton teint et ta taille sinon à partir de l’Etat civil ici toutes tes données sont automatiquement transmises au logiciel de la police. Pour le passeport, quel que soit l’extrait dont tu disposes, tu peux l’obtenir. Il n’y a pas interconnexion entre passeport, extrait de naissance et police. Mais, il y aura interconnexion entre extraits de naissance et police pour faire les cartes d’identités biométriques mais les numéros seront les mêmes à partir de l’identifiant personnel ” a-t-il expliqué.

Pour le moment l’obtention de ces extraits peut prendre 10 jours maximum.

Pour optimiser ce projet, Aliou Souaré entonne qu’il y a quelques difficultés à résoudre.

“ Il y a beaucoup de choses à faire et qui restent à faire, notamment le renforcement de la formation du personnel qui doit assurer le fonctionnement de ces appareils. Il faut une adaptation du système national à la réalité des documents dont nous disposons et que nous enregistrons. Si la conception est faite en dehors de la collaboration des services techniques ça risque de bouter. Nous rencontrons souvent cela dans l’application du système qu’on veut instaurer. Sachez que c’est une bonne chose mais il faut le consommer petit à petit jusqu’à l’adaptation. Compte tenu du délestage, du problème de réseau, du niveau de formation des agents, c’est à dire de la base au sommet. C’est un projet qui n’est pas entièrement couvert sur toute l’étendue du territoire national ” a t-il renchéri.

Cet officier d’Etat civil invite tous les citoyens à venir à l’Etat civil, concevoir un extrait de naissance, de mariage ou de décès, pour dit-il faciliter l’histoire de la famille, de la Nation.

Par Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE