23.3 C
New York
vendredi, août 12, 2022

Buy now

spot_img

Mort du jeune en prison : Les plaintes de l’avocat !

Me Thierno Souleymane Baldé, l’avocat du regretté Mamadou Oury Barry, décédé ce week-end à la maison centrale de Conakry est revenu ce lundi sur les circonstances de la mort de son client. Aux dires de cet avocat, son client a été privé de soins médicaux.

« C’est hier tard dans la nuit que j’ai été informé, par la mère de la victime, de son décès. Elle m’a expliqué qu’il était malade depuis un certain temps. On les a informés, ils ont acheté des médicaments sur la base d’une ordonnance pour les acheminer à la maison centrale, mais malheureusement, on ne les a pas permis de lui remettre les médicaments en question. Il n’a pas eu les soins appropriés et malheureusement il a rendu l’âme le samedi » regrette-t-il

Cet avocat a aussi déploré la lenteur des autorités judiciaires pour ouvrir des procès pour les détenus.

« Quand une personne est arrêtée, elle a le droit d’avoir un procès dans un délai raisonnable. Et quand on prend les circonstances dans lesquelles ils ont été arrêtés et la capacité des différents tribunaux, on peut estimer depuis le mois d’août qu’il aurait pu bénéficier d’un procès. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Cela est vraiment désolant »

Cet homme de droit lance un appel

« Les autorités au plus haut niveau devrait arrêter de laisser les gens mourir dans ces conditions. Respectez leur droit fondamentaux et surtout leur droit à la vie » a-t-il sollicité.

Ce cas de mort vient allonger la liste des prisonniers décédés à la maison centrale de Conakry à cause, dit-on, d’un  manque  de soins adéquats.

      Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE