24.3 C
New York
lundi, juin 27, 2022

Buy now

spot_img

Famille malade de Kagbelen :   Qui pour sauver cette famille pendant qu’il est temps !

La famille Soumah de Kagbelen, dans la commune urbaine de Dubréka continue à subir les conséquences de la maladie qui attaque certains membres.

Alseny Soumah ( la photo que vous voyez sur cet article), a tiré sa révérence hier. Cela porte à deux le nombre de victimes dans cette famille

Abdoulaye Soumah, le père de famille explique les circonstances dans lesquelles son enfant a perdu la vie.

« Vendredi dernier, le DPS de Dubréka m’a appelé et m’a demandé si j’étais effectivement, monsieur Soumah, j’ai dit oui. Il voulait venir chez moi, je leur ai indiqué mon quartier. Quelques temps après, un Monsieur nommé Dr keïta m’a appelé, pour me dire que le DPS lui a demandé de passer chez nous et prendre les enfants dans l’ambulance pour les envoyer à l’hôpital. Nous avons embarqué quatre de mes enfants et nous sommes tous partis avec leur maman. Nous sommes arrivés à Donka aux environs de 14 heures. Et dès notre arrivée, un médecin dermatologue a dit : lui c’est notre malade. Il est venu ici plusieurs fois. Mais, vu la gravité de son cas, il faut qu’on l’hospitalise. Mais, Dr Keïta a répondu au médecin en disant : moi, c’est le directeur préfectoral de la santé de Dubréka qui m’a chargé de les conduire ici pour connaître l’examen qu’il faut pour eux. Donc, tout ce qui est prise en charge, je ne saurai le garantir. Le médecin de Donka a réagi pour dire : l’examen que vous demandez pour ces enfants est très cher, à moins que ce soit le ministère de la santé même qui s’en charge » a-t-il expliqué.

Et de poursuivre « Dr Keïta m’a demandé si je pouvais prendre les frais en charge, je lui ai dit non. J’ai dit que je n’ai rien pour faire face à cette maladie, sinon je l’aurais fait moi-même sans appeler à l’aide. Donc, c’est comme ça malheureusement qu’on nous a renvoyés à la maison vers 16 heures dans la même ambulance. Quand on est arrivé à la maison, Dr Keïta m’a dit qu’il va à Dubréka pour faire le compte rendu au DPS pour voir si c’est l’État qui va les prendre en charge ou quoi. Il a dit qu’il me reviendrait après avoir échangé avec le DPS. Mais jusqu’à présent, je n’ai plus eu son retour. Et l’enfant est décédé» a-t-il expliqué.

Abdoulaye Soumah avait pourtant eu un espoir de pouvoir soigner ses enfants. Ce jour-là, mais, ils sont revenus peu après à la maison sans avoir été pris en charge. Le directeur préfectoral de la santé de Dubréka a annoncé que c’est le père de famille qui a refusé l’hospitalisation de ses enfants. Une déclaration que dément catégoriquement monsieur Soumah.

« Quand j’entends le DPS dire que moi j’ai refusé d’hospitaliser mes enfants à Donka, je ne sais pas quoi dire. Parce que c’est moi qui suis parti vers la presse pour lancer un appel à l’aide pour soigner ces enfants » rétorque t-il.

Ce père de famille, main vide demande à l’Etat et aux personnes de bonne volonté de lui venir en aide.

Aujourd’hui, le couple Soumah a quatre fils vivants, qui sont tous atteints de cette maladie.

Toutes personnes désireuses d’aider cette famille est priée d’appeler le numéro suivant: 620 17 27 63

Par Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE