29.6 C
New York
dimanche, juin 26, 2022

Buy now

spot_img

Insécurité sanitaire : Dr Manizé Kolié monte au créneau contre les dangers qui guettent les Guinéens !

Dans une déclaration, Dr Manizé Kolié, secrétaire général des pharmaciens de Guinée, a affirmé que l’insécurité sanitaire serait un handicap qui empêche le décollage économique de la Guinée.

«Quand on parle d’un pays, on parle des ressources humaines et quand on parle d’un pays, il y a des indicateurs. Les investisseurs qui viennent dans des différents pays, commencent d’abord toujours par venir faire ce qu’on appelle une prospection. Notre pays, nous avons le mauvais côté, c’est nos marchés. Aujourd’hui tous les marchés de notre pays sont inondés à 70% par la vente des faux médicaments. Ça n’inspire pas confiance, quand on voit que le secteur de la santé, disons le capital humain, est banalisé. Et je l’ai dit, c’est dû simplement à la corruption. La corruption dans ce secteur a amené que notre pays soit devant ce tableau» dit-il.

Selon Dr Manizé Kolié, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande 3 sociétés grossistes mais à ce jour dit-il la Guinée a 106 sociétés grossistes qui évoluent dans l’importation des médicaments qui sont reconnues par le ministère de la santé. Une situation qu’il déplore.

«Nous sommes 12 ou 13 millions d’habitants, l’OMS recommande d’avoir juste 3 ou 4 sociétés grossistes, nous en avons aujourd’hui 106 régulièrement reconnues au niveau du ministère de la santé. En réalité, c’est plus que ce nombre, c’est ce qui fait que nos marchés foisonnement des médicaments dont les qualités sont assez douteuses. Et je vais même citer des cas. Vous avez dû suivre certains avant moi-même qui ont fait des déclarations de la même façon. Ça c’est le colonel Thiegoro qui a dit que la Guinée a plus de jus que la Chine. Il est allé jusqu’à dire que la Guinée vend jusqu’à 1300 marques de jus. Est-ce que vous êtes sûrs que ces marques de jus sont des marques convenables, contrôlées dont les qualités conviennent à la santé ?» s’interroge-t-il.

Dr Manizé Kolié est revenu sur les conséquences que cette situation peut occasionner sur la santé de la population.

«Regardez aujourd’hui, il y a 35 ans les Guinéens ne connaissaient pas le cancer, mais aujourd’hui le cancer est devenu comme le paludisme. Et si vous vous rappelez, il n’y a pas longtemps également, l’Etat a inauguré une structure d’imagerie médicale à Gbessia. Il y a une cellule d’hémodialyse. Quand on dit hémodialyse ce que nous sommes face à une population qui a des problèmes de reins. Et les reins sont essentiels à la vie. On a aujourd’hui une unité d’hémodialyse. Dès que vous voyez ça dans un pays, ce qu’il y a deux choses qui ne vont pas. Ce que les gens ne mangent pas à la bonne source. C’est-à-dire, ils mangent mal. Toutes les denrées alimentaires importées, la plupart c’est faux. Deuxièmement, les médicaments sont également concernés» a-t-il fait savoir.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE