31.6 C
New York
samedi, mai 21, 2022

Buy now

spot_img

Sensibilisation autour de la protection sociale : L’inter-centrale fait le point de sa tournée !

Ce mercredi 20 janvier 2021, la CNTG (Confédération nationale de travailleurs de Guinée) a fait le bilan de sa tournée qui l’a conduite à Faranah, Kankan, Mamou, Labé, Kindia et Boké. La tournée avait pour objectif sensibiliser les salariés et les retraités de la Fonction publique, mais aussi voir comment rendre opérationnel la CNPS (Caisse nationale de prévoyance sociale et l’INAMO (Institut National D’assurance Maladie Obligatoire).

Selon Amadou Diallo, secrétaire général de la CNTG, l’inter-centrale, en accord avec ces deux partenaires ont décidé d’entreprendre cette tournée afin que le démarrage effectif du paiement des cotisations dès le début du mois de janvier 2021 soit effectif.

“Les parts de contributions pour les parties prenantes pour le fonctionnement normal de chaque institution sont respectivement 18% pour l’administration, 5 % pour les travailleurs actifs et 2 % pour pour les retraités”, a-t-il précisé.

“Le paiement de ces cotisations est le seul moyens pour chacune et chacun de nous de se prémunir d’un lendemain difficile lié à la maladie ou à l’indigence.  Quel que soit notre statu, actif ou retraité, nous allons faire face un jour au risque lié à la maladie et dont la charge ne peut être supportée ni par notre revenu mensuel encore moins notre pension”, a prévenu le patron de la CNTG.

Mamady Doumbouya, Directeur général de l’INAMO, décline les objectifs et la mission de leur institution.

“ L’objectif général de la structure consiste à couvrir les risques liés à la maladie, aux accidents non professionnels, à la maternité, des agents publics et de leur ayant-droits. La mission est celle d’assurer la gestion des fonds d’assurance maladie des agents civils de l’Etat et leur ayant droit,  assurer le recouvrement des cotisations de l’assurance maladie, signer les conventions de prestation des soins de santé en faveur des assurés, assurer également l’organisation et la coordination notamment la collecte, la vérification et la sécurité des informations relatives aux bénéficiaires, aux prestations qui leur sont servies.“

Amadou Diallo et ses camarades dont Aboubacar Soumah du SLECG appellent les syndicalistes à faire vivre ces “deux bébés”  par le paiement régulier des cotisations. Ils  les invitent également dès ce mois de janvier de s’acquitter de leur cotisations pour bénéficier des avantages de ces deux caisses pour que les problèmes de protection sociale soient pris en compte par ces deux structures.

Par Mamadou Alimou Diop pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE