23.3 C
New York
vendredi, août 12, 2022

Buy now

spot_img

Kankan : Sauvons les yeux de la petite Aïcha Kourouma !

Tous les habitants de Kankan aiment Aïcha Kourouma, une fillette de trois ans, charmante, aimable, attachante et joviale. Toujours sourire aux lèvres. Insouciante, à cause de son âge, elle est loin de comprendre l’inquiétude de ses parents. Et pour cause ? Depuis sa naissance à N’Zérékoré, il y a trois ans, elle s’est retrouvée avec une étrange maladie des yeux. Les cornées de ses yeux sont recouvertes de tâche blanche qui s’agrandit au fur et à mesure qu’elle gagne en croissance. Cette maladie l’empêche d’être comme les autres enfants de son âge. Cette petite fille qui n’est pas encore scolarisée à cause de ce handicape vit avec ses parents au quartier Dalakö, commune urbaine de Kankan.

Le 20 janvier 2021, à Kankan, nous nous sommes rendus chez Aïcha Kourouma elle jouait dans la cour d’une maison située à Dalako, un quartier périphérique de Kankan. Arborant en body noir et un short rouge, elle ne se rend pas compte de son mal. Sa maman Bintou Sidibé dit ignorer comment sa fille a contracté la maladie

« Quand j’ai mis cette enfant au monde, j’ai vu que ses yeux étaient fermés. La nuit, elle a ouvert ses yeux, et j’ai dit à son père est ce que cette enfant n’a pas un problème de vision, parce que la manière dont les autres enfants sont, elle n’est pas comme ça. Ils ont dit que je ne peux pas sortir, sauf le septième jour, et quand le septième jour est arrivé, je me suis dirigée directement à l’hôpital, et quand ils ont regardé, on nous a transcrit des pomates. Il n’y a eu rien d’essentiel, c’était à N’Zérékoré et nous sommes parties à Macenta » A-t-elle relaté.

Au fur et à mesure, la pauvre femme a eu peur d’allaiter sa fille à cause de ceux qui disaient que c’est une sorcière « On est retourné à N’Zérékoré comme c’est là-bas que vit la famille et les gens disaient maintenant que ce n’est pas une personne, que c’est une sorcière. Maintenant, quand je veux le faire tété j’ai peur, j’ai dit à mon mari que les gens sont en train de dire que ce n’est pas une personne, ainsi mon mari a dit n’écoute personne ou bien tu me donnes l’enfant » A-t-elle laissé entendre.

Aujourd’hui, âgée de trois ans, Aïcha Kourouma est heureuse. Joyeuse, belle et adorable. Elle gambade çà et là avec les autres enfants de son âge. Mais, ses yeux méritent une intervention chirurgicale à Conakry. Faute de moyens, ses parents ont appelé à l’aide

«Maintenant, on lui a appris à s’asseoir et à marcher. Elle peut aller partout maintenant elle a trois ans, et nous sommes venus ici chez Camara, il a dit que la couleur noir n’as pas de problème mais que la partie blanche a des problèmes, il dit qu’on peut traiter ; sauf à Conakry. C’est ainsi, on s’est levé maintenant pour montrer aux personnes de bonnes volontés pour nous aider à soigner cet enfant elle doit être évacuée à Conakry, mais les moyens nous manquent » A-t-elle fait savoir

La petite Aïcha Kourouma a été envoyée à Conakry la semaine dernière. Elle a une prise en charge de l’ONG Guinée solidaire. Joignez-vous à ces efforts. La famille est joignable sur 625 36 40 90

Par Mariame Siré Traoré pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE