23.5 C
New York
lundi, mai 23, 2022

Buy now

spot_img

Guinée : «  Il y a des écoles peules, des écoles soussous, des écoles malinkés !

Ce 25 janvier 2021, l’humanité a célébré la journée internationale de l’éducation. A une rencontre organisée à cet effet par une association qui œuvre pour une bonne éducation en Guinée, Docteur Dansa Kourouma a dit ce qu’il pense du système éducatif guinéen.

« Il faut oser dire que notre système éducatif est bafoué et complétement dans notre pays. Les 15% qui sont alloués à l’éducation sont détournés par des cadres véreux. Nous avons des écoles qui sont à l’intérieur du pays où c’est les bœufs, les chèvres qui sont à la place des élèves. L’école guinéenne ne doit pas être un environnement isolé. Elle doit s’accommoder et s’intégrer à la société parce que l’école appartient à la société et l’école n’appartient pas à l’Etat. Mais, aujourd’hui, le système éducatif guinéen est privatisé et la société a perdu le contrôle de l’école guinéenne. Quand l’école échappe à la société, elle se retourne contre la société. Au lieu de former des cadres civilisés pour la Nation, elle forme des enfants rebelles qui deviennent une menace pour la démocratie, pour la paix et pour  l’unité sociale. Aujourd’hui, il y a des écoles peules, des écoles malinkés, des écoles pour les soussous et des universités peules et des universités malinkés, des universités soussous et l’Etat est là, et voit tout ça et ne dit rien. En réalité, l’emploi passe par la responsabilité des jeunes. Alors, il faut que l’école s’accommode aux réalités. Les écoles, les universités doivent s’accommoder aux entreprises » A-t-il entonné devant un public à l’écoute

Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee.com                        

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE