21.1 C
New York
lundi, mai 23, 2022

Buy now

spot_img

Formation du gouvernement : «  C’est un gros bon sur place » soutient l’opposant Mamadou Baadikko Bah !

La confirmation des anciens ministres dans la formation du nouveau gouvernement du président Alpha Condé inspire l’opposant Mamadou Baadikko Bah, leader du parti Union des Forces Démocratiques (UFD). Ce député dit ne pas voir le sens du slogan « gouverner autrement » promis par le président, dans les actes qu’il est en train de poser.

« On voit que la montagne a accouché d’une souris. C’est un accouchement difficile. On nous a promis la gouvernance autrement et on prend les mêmes, on recommence. Et c’est le changement dans la continuité. C’est-à-dire c’est ce qu’on appelle un gros bon sur place.  Un président de la République qui est triomphalement élu pour son troisième mandat et qui n’est même pas en mesure de faire son gouvernement dans des délais acceptables ça nous interpelle tous. Ça veut dire en réalité qu’il règne mais il ne gouverne pas. Ceux qui gouvernent, on est en droit de penser que ce sont des clans plus ou moins mafieux qui sont autour, qui gouvernent à sa place. C’est extrêmement grave » déplore le numéro 1 de l’UFD

Cet acteur politique estime que la gouvernance guinéenne souffre de problèmes d’éthiques.

« Dans n’importe quel gouvernement du monde, on ne peut pas accepter des gens qui traînent sur le dos une condamnation. Aujourd’hui, on reconduit une ministre qui est pratiquement dans le collimateur de la justice pour affaire de détournement alors que la justice est en train de faire son travail. Ça veut dire que le président de la République a déjà jugé. Il lui a redonné sa confiance. Donc, il a déjà été décidé qu’elle n’a pas tord. Dites moi maintenant quel juge va-t-il oser, au bout d’une enquête qui se conformerait positive en matière de détournement, la condamner. Il ne peut pas oser condamner un ministre en exercice » répond-t-il.

Le Ministre des affaires étrangères Mamady Touré, lui n’a pas été confirmé pour l’instant dans le nouveau gouvernement.  Mamadou Bah Baadiko dit être agacé par son départ.

« La seule chose que j’ai retenu de son mandat, c’est qu’il a osé publiquement critiquer le fait que  l’ambassadeur de Russie Monsieur Bregadzé ait lancé le troisième mandat en Guinée. Il a dit non ! Ce n’est pas normal » rappelle cet opposant.

      Par Abdul Karim Barry pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE