16.4 C
New York
mercredi, mai 18, 2022

Buy now

spot_img

Crise guinéenne : Des activistes africains soutiennent Fonikè Menguè

Un réseau d’activistes d’Afrique et de sa diaspora, dénommé Afrikki apporte son soutien à Oumar Sylla, alias Foniké Mengué, détenu depuis près de 4 mois à la maison centrale de Conakry. Ce mouvement exige aussi les libérations de tous les leaders du FNDC poursuivis par la justice.

Gaston Abé, alias Général Valsero, chanteur, rappeur camerounais et membre de cette plateforme Panafricaine Afrikki, joint au téléphone ce mercredi dans l’émission œil de Lynx, a expliqué l’objectif de cette plateforme.

«Afrikki, c’est une plateforme cent pour cent africaine avec des ramifications à l’international. Avec les États-Unis, le Canada mais basée et constituée exactement sur l’Afrique. Donc, c’est une plateforme dédiée à la renaissance et à la solidarité entre les mouvements sociaux parce que vous savez, il  y a beaucoup de mouvements sociaux aujourd’hui qui travaillaient pendant longtemps en mouvements isolés. On n’arrivait pas à coordonner nos actions et on avait beaucoup d’arrestations. On n’arrivait pas à réagir. Voilà l’ensemble de ces personnes autour des mouvements y en a marre, le balai citoyen. Créer cette plateforme qu’on a appelé le réseau Afrikki qui est donc le réseau de solidarité entre les mouvements africains et de la diaspora» a-t-il fait savoir.

Il ajoute «Et c’est dans ce cadre que nous apportons notre soutien à l’ensemble des activistes guinéens particulièrement les leaders, comme le leader de la coordination nationale, Oumar Sylla, Sékou Koundouno et Ibrahima Diallo. On apporte notre solidarité parce que c’est ça l’objectif de Afrikki, c’est dans ce sens que nous intervenons» a-t-il indiqué.

Gaston Abé, alias Général Valsero a aussi égrené les raisons qui ont motivé cette plateforme à se lever contre l’incarcération de Oumar Sylla alias Foniké Mengué en charge de la mobilisation et des structures du FNDC ainsi que certains acteurs de ce front qui sont poursuivis devant les juridictions du pays.

« Déjà parce que c’est un membre des mouvements sociaux, c’est un enfant de l’Afrique, parce que c’est parti de la plateforme Afrikki. Et parce qu’aujourd’hui, Afrikki se dresse fondamentalement contre toute forme d’entrave à la liberté d’expression en Afrique. Et qu’à un moment donné, le virus du troisième mandat est une des impaires que Afrikki veut régler en Afrique. Donc Afrikki s’est totalement dressé contre le troisième mandat et tous ce qui va contre le troisième mandat va nous intéresser» a-t-il martèle.

A rappeler que ce jeudi 28 janvier, Oumar Sylla, alias Foniké Mengué va être situé sur son sort au Tribunal de Première Instance de Mafanco.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE