18.7 C
New York
lundi, mai 16, 2022

Buy now

spot_img

Affaire Madic100 frontières : Makanéra Kaké livre ses sentiments

Ce mardi, le président du FND (Front national pour la Démocratie), Alhousseiny Makanéra Kaké, a réagi à la condamnation de Mamady Condé, alias Madic 100 frontières, qui écope d’une peine de 5 ans de prison ferme et du payement de 100 millions de francs guinéens d’amende. Il estime que dans n’importe quel pays où se trouvait Madic 100 frontières, vu les propos jugés dangereux et graves qu’il a tenus à travers ses vidéos qu’il postait sur sa page Facebook, il aurait pris la même peine, où d’ailleurs une peine plus lourde que celle qui a été prononcée.

« Même ceux qui disent que cette condamnation est politique, s’ils sont honnêtes et sincères, même si on leur donne tout l’argent du monde, ils seront incapables de répéter ce que ce Monsieur-là disait. Allez sur sa page Facebook pour voir ce qu’il disait. Comment il incitait les gens à la violence. Même s’il l’avait dit en France où aux États-Unis, il aurait pris un nombre d’années plus important que ce qu’il a pris en Guinée », a-t-il laissé entendre.

Alhousseiny Makanéra Kaké pense que le mieux serait d’arrêter de faire de la diversion et d’œuvrer pour une décision de grâce présidentielle.

« Moi je pense qu’au lieu de chercher à nier l’évidence, il faut ramener les gens à la raison, faire en sorte qu’on cherche à décrisper l’atmosphère, la situation politique et demander peut-être au président de la République la grâce présidentielle. Je ne pense pas que cette peine soit plus lourde que ce que le Monsieur a commis comme acte et surtout que lui-même en toute connaissance de cause, a reconnu son acte et a demandé pardon », renchérit le président de FND.

Selon Alhousseiny Makanéra Kaké, la sanction qui a été infligée à l’accusé ne correspond pas à l’acte qu’il a commis. Mais, dit-il, « le fait qu’il a reconnu, il a bénéficié d’une circonstance atténuante, qui l’a amené à avoir 5 ans. Je vous dis, ce qu’il a dit dépasse de loin les cinq années », a-t-il jugé.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE