23.5 C
New York
lundi, mai 23, 2022

Buy now

spot_img

Boffa : une infrastructure étatique qui fait couler des larmes

C’est un ancien bâtiment qui ne mérite pas d’être habité à plus forte raison être érigé en commissariat. Il est dans un état de vétusté qui repousse le visiteur. Selon le constat fait par notre correspondant basé dans la préfecture de Boffa, cette maison a des murs fissurés, la toiture décoiffée par endroit et le violon pour les détenus très mal en point.

L’adjudant-chef Mohamed Koba Camara, désolé pour cette image

« l’Etat vient de grader les policiers, alors qu’ici, notre lieu de service est dans un mauvais état. Personne ne peut rester 30 minutes à l’intérieur du bâtiment sans sortir à cause de la chaleur à l’intérieur. C’est pourquoi, vous voyez que même les chefs sont assis sous les arbres. Pendant l’hivernage, tu as l’impression que les murs vont céder », a-t-il ajouté.

Au-delà de son état qui ne paie pas de mine, ce commissariat n’a même pas de toilettes normales pour les besoins, c’est pourquoi certains policiers ne durent pas à Boffa, le manque criard de personnel est une réalité. Si rien n’est fait avant les grandes pluies, les policiers qui sont là risquent d’être sans abris constatent des observateurs

A Boffa Ibrahima Kalil Condé pour couleur guinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE