12.8 C
New York
samedi, octobre 1, 2022

Buy now

spot_img

Deuil : Feu Ibrahima Kaaba Bah conté par son fils !

Homme politique, enseignant à la retraite, originaire de Dinguiraye, ce cadre a occupé deux postes de ministre de la santé sous le régime de feu Général Lansana Conté. Il fut également membre du syndicat des enseignants de la République de Guinée. Il est né à Labé en 1931 où il a fait ses études primaires. Il a fait ses études universitaires à Nancy en France.

Ce mardi, un reporter du site couleurguinee.com s’est rendu au domicile du défunt à Donka, dans la commune de Dixinn. Fils, amis et connaissances ont dit de ce qu’ils retiennent de l’homme.

Souleymane Kaaba Bah, fils de feu Ibrahima Kaaba Bah a dit de ce qu’il garde de son feu père comme souvenir

«C’est un père qui était vraiment très social, très cultivé, pas tellement bavard, chahutait avec tout le monde et très rigoureux, ça c’est normal, un peu dur et tout. C’est normal tout ça parce que quand un père n’est pas dur, aussi ce n’est pas bon. C’était un homme excellent. D’abord sur le plan intellectuel, sur le plan social, aucun problème» a-t-il indiqué.

Ce jeune soutient que son papa était frappé par le poids de l’âge sinon durant toute sa carrière il n’a pas eu de problème de santé.

«Il souffrait de la maladie la plus naturelle, la vieillesse. Il avait pris de l’âge, pratiquement c’est ça quoi sinon durant toute sa carrière pratiquement il n’est pas tombé malade. Rarement à l’hôpital et tout» a-t-il fait savoir.

Fodé Bocar Marega, ancien député uninominal de Dinguiraye a connu l’homme. Il a livré son témoignage.

« C’est dire simplement que c’est une très grosse perte. Une très grosse perte pour la nation parce que c’est quelqu’un qui a évolué de l’indépendance de la colonisation, à l’indépendance, les moments durs et tout ce qui a concerné le régime de Lansana Conté ensuite maintenant les militaires, plus Alpha Condé. Donc, c’est quelqu’un qui a traversé tout ça avec tout son esprit et toutes ses connaissances sur ce qui s’est passé pendant cette période-là. Il a œuvré de manière professionnelle. C’était un gynécologue donc vous voyez combien de bébés, il a fait naître dans ce pays. Combien de femmes, il a traité et soigné et tout. Donc, c’est quelqu’un qui était dans la vie de ce pays » a-t-il souligné.

Dr Ibrahima Kaaba Bah laisse  5 enfants à la postérité. La date de l’inhumation n’est pas encore connue

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE