26.5 C
New York
mardi, août 16, 2022

Buy now

spot_img

Diffamation : Le parti Bloc libéral transporte les joutes au prétoire !

Le procès opposant Dr Faya Millimouno à ses anciens collaborateurs a débuté ce mercredi à la mairie de Ratoma. Ils sont au nombre de six au box des accusés : Thierno Boubacar Baldé, Halimatou Baldé, Mamadou Maz Bah, Mamadou Oury Diallo, Boubacar Pita Bah, et Ibrahima Sory Sow. Ils sont poursuivis par le président du parti Bloc Liberal qui les accuse de diffamation. Ce mercredi, ils étaient tous présents à l’audience. Le juge, Aboubacar Mafereing Camara a donné la parole aux accusés. Ils ont nié les faits mis à leur charge.

Me Faya Gabriel Kamano, avocat à la cour est le défenseur de Dr Faya Millimouno dans ce dossier.

« Ce qu’il faut retenir de l’audience d’aujourd’hui, c’est que, c’est d’abord une diffamation par voie de presse. Donc, c’est la loi 002 sur la liberté de la presse qui est utilisée. Les propos que les sieurs Thierno Boubacar Baldé et autres ont tenus à l’encontre de Dr Faya Milimouno, la chance leur a été donnée par cette action judiciaire de rapporter la preuve des propos diffamatoires qu’ils ont tenus contre Dr Faya Milimouno dans le délai de 10 jours à compter de la réception de la situation, mais malheureusement jusqu’à date conformément à l’article 135 de la liberté de la presse, ils n’ont pu rapporter la preuve de ces propos» a-t-il souligné

De son côté, Me Abdoul Thiam, avocat défenseur des accusés estime qu’il n’y a pas eu de diffamations. Tous les propos qui ont été rapportés par ses clients sont des faits qui existent.

« Nous estimons que conformément aux dispositions de l’article 98 de la loi 002 portant sur la presse, nous estimons que tout ce qui a été dit lors de la conférence de presse et qui est mentionné dans la déclaration, tous ce qui a été dit, a été apporté. Donc, les dispositions de l’article disent que c’est à défaut d’apporter des preuves, c’est à défaut d’un fondement qu’on peut qualifier tous ce qui a été dit de diffamatoire. Alors que nous, nous estimons que tout ce qu’on a dénoncé comme dysfonctionnements du parti BL existe» a-t-il fait savoir

Pour rappel Dr Faya Milimouno a porté plainte contre ses collaborateurs suite à une conférence de presse organisée par ces derniers qui ont dénoncé ce qu’ils appellent des dysfonctionnements au sein du parti. Une crise qui est née de l’organisation d’un congrès du parti. Le président du Bl s’est senti offensé, il a saisi le tribunal de Dixinn dont le procès a été délocalisé à la commune de Ratoma.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE