18.7 C
New York
lundi, mai 16, 2022

Buy now

spot_img

Discours de Alpha Condé : Sidya Touré prend le contre-pied des promesses du président !

Dans une sortie hier mercredi, le président Alpha Condé, dans son discours, a annoncé que dans 2 ans la Guinée va devenir la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest après le Nigeria.

Une sortie du président qui inspire l’opposant Sidya Touré. Ce jeudi, dans l’émission les GG, le numéro 1 de l’UFR, a estimé que le président Alpha Condé a eu tout le temps nécessaire durant ces 10 dernières années pour réaliser toutes les ambitions qu’il a pour la Guinée. Il déclare qu’Apha Condé n’arrive pas à se débarrasser de sa posture d’opposant.

« Je dis que le président a eu 10 ans pour réaliser tout ce dont il parle aujourd’hui. Et pendant ces 10 années, il a eu tous les pouvoirs. L’Exécutif était à sa disposition en tant que président de la République. Il avait le gouvernement, le législatif. Il avait une majorité à l’Assemblée nationale qu’on a accompagnée à chaque fois qu’il y avait des textes importants mais il a même soumis la justice en faisant partir Sacko qui était un peu reticent et en faisant partir même le président de la cour constitutionnelle dans les conditions dramatiques qu’on connait puisque cela a abouti pratiquement à la mort de ce dernier. Donc tous les pouvoirs, il les avait. Quand on l’entend parler aujourd’hui, on a l’impression qu’il s’agissait d’une opposition qui vient d’arriver et qui veut corriger les 10 ans et tout ce qui n’a pas fonctionné pendant 10 ans» a-t-il martelé.

Sidya Touré estime que la déclaration du président Alpha Condé selon laquelle la Guinée va devenir la deuxième puissance économique de l’Afrique de l’Ouest après le Nigeria, relève de l’utopie en ce sens que la Guinée a un revenu faible contrairement au Nigeria.

«Quant aux déclarations, on va être deuxième, je ne sais pas quoi, du pouvoir économique de l’Afrique de l’ouest, il faut regarder les chiffres après ça vous pouvez parler. Dans 12 millions d’habitants avec quel revenu peut-être l’un des plus bas de la sous-région. Alors je ne sais pas à quel moment est-ce que nous allons dépasser un pays comme le Nigeria avec ses deux cent millions d’habitants et sa production de deux millions de tonnes de carburant par jour» a-t-il indiqué.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE