23.3 C
New York
vendredi, août 12, 2022

Buy now

spot_img

Coronavirus : Les nouvelles restrictions brûlent le secteur des spectacles !

Mamadou Thug, le comédien, humoriste et promoteur culturel s’insurge contre le chapelet de batteries sorties hier par les autorités guinéennes contre coronavirus.

Et pour cause ? Il est avancé dans les préparatifs d’un festival prévu au Foutah Djallon. Il a déjà injecté selon lui 50% du budget qui s’élève à plusieurs millions. Pour lui, cette décision des autorités d’interdire les spectacles est «  suicidaire pour ce secteur culturel »

« Je suis très révolté, et je suis en train de gérer ma colère. C’est de façon désorganisée qu’ils ont agie. Ils peuvent interdire les manifestations sans appeler les concernés pour voir quelles sont les conséquences de cette mesure ? Mais, ils ont décidé de prendre cette mesure de façon unilatérale. Moi, de mon côté, je ne suis pas d’abord, cette mesure est inadmissible et inacceptable pour nous les hommes culturels. Même nous, nous participons à la sensibilisation des gens contre la covid19. Mais, l’Etat ne respecte pas les hommes de culture. Ils ne peuvent pas nous prendre comme des fous. Aujourd’hui, il y a des mosquées et des Eglises qui refoulent du monde plus qu’une salle de spectacle. » A-t-il indiqué

C’est homme culturel dit qu’il avait dépensé plus de 100 millions de fg à son festival prévu à Labé.

« Nous avons dépensé plus de 100 millions pour le festival que nous devons organiser à Labé. Mais, l’Etat n’a aucun respect pour la culture guinéenne et les hommes de culture. Cette décision ressemble à un père de famille qui se lève un beau matin, pour dire à ses enfants, qu’ils ne vont pas prendre le petit déjeuner. C’est vraiment choquant ! »

Pour finir, cet homme de culture dit qu’ils vont se réunir pour voir si les autorités en charge  de la culture vont les rembourser.

Par Mamadou Yaya  Bah pour couleurguinee.com                                           

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE