21.1 C
New York
lundi, mai 23, 2022

Buy now

spot_img

Rond-point Bambeto : Parce qu’il ne porte pas de bavette, un jeune a failli être tué par un policier

On a frôlé la catastrophe ce samedi. un jeune qui aurait des problèmes respiratoires a été interpellé, puis traîné à terre et roué de coups de points par des agents de la police chargés du contrôle du port des masques postés au rond-point Bambeto. C’est aux environs de 17 heures que ce jeune est tombé dans les mailles de ces policiers. La scène a ému plus d’un.

« Je viens de la cimenterie. Je suis venu ici pour chercher le diplôme d’un ami qui doit postuler quelque part. Ici au rond-point Bambeto, je descends. Je vois une grande partie des citoyens qui n’étaient même pas en bavettes. Lorsque ces agents m’ont aperçu, ils m’ont interpellé disant qu’il y a un problème. Je leur ai dit que j’ai un problème respiratoire. Mais j’ai vu qu’ils voulaient me brutaliser. J’ai pris la fuite, ils m’ont poursuivi. Jusqu’à l’endroit où je suis allé me confier. Ils sont rentrés dans le magasin et m’ont attrapé et m’ont traîné jusqu’à leur base » a-t-il expliqué.

Heureusement, d’autres agents ont vu la scène et sont aussitôt intervenus.

« Un de leur supérieur est venu me demander pardon. Il les a ordonnés de me laisser. J’ai reçu des coups, mes habits déchirés. Mais, le dégât n’est pas aussi de la sorte. Après avoir couru quelques centaines de mètres, surtout j’ai un problème respiratoire, mon corps me fait mal. J’ai encaissé des coups sur la tête, sur mon dos et tout… » ajoute ce jeune déçu.

Le policier qui a blessé le jeune à la tête avec la matraque a été corrigé par son supérieur hiérarchique. Un officier exemplaire

« Il lui a administré une paire de gifle. Il a dit de l’envoyer à leur QG. Je ne sais pas quel sera la suite maintenant. Leur chef a quand même pris ses responsabilités » témoigne cette victime.

        Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE