31.6 C
New York
samedi, mai 21, 2022

Buy now

spot_img

Crise syndicale en Guinée : Les leaders se boudent toujours !

Quatre mois après le décès de Louis M’Bemba Soumah, ex-secrétaire de l’USTG, le mouvement syndical guinéen peine toujours à se relever. A l’occasion du symposium de feu Louis M’Bemba, une commission avait été mise en place pour tenter de rapprocher les structures syndicales guinéennes. Depuis la mise en place de cette commission composée de Rabiatou sera Diallo, de Dr Souaré, d’ Ibrahima Kalil Konaté et tant d’autres, tous des anciens syndicalistes, le mouvement syndical guinéen reste toujours divisé.

Ce jeudi, Abdoulaye Sow, secrétaire général de l’USTG, a dit que pour réunifier le mouvement syndical guinéen, il faut que cette commission soit centriste.

«Il faudrait que ceux qui nous réconcilient aujourd’hui osent dire la vérité. Dans aucune partie du monde, on ne peut réconcilier les gens sans la volonté d’aller dans le sens de l’objectivité. Et l’objectivité, c’est de dire la vérité. Il n’y a que la vérité qui compte. Là où est resté le secrétaire général jusqu’à sa mort, la vérité penche sur ce côté-là. Et il faut le dire éloquemment et dire la vérité à ceux qui ont quitté l’institution de revenir, dans l’Institution, on leur donnera leur part. Mais il faut qu’on dise la vérité» a-t-il souligné.

Abdoulaye Sow dit qu’au sein de sa structure, ils sont favorables à une réconciliation

«Nous au niveau de l’USTG, nous sommes engagés, et j’insiste nous sommes engagés pour que cette réconciliation ait lieu pour rendre le mouvement syndical encore plus fort. Tant que nous ne sommes pas unis, nous ne pouvons rien réussir. Nous ne pouvons même pas assurer une meilleure gestion des avoirs de travailleurs de  Guinée parce que si vous voulez gérer vous êtes divisés, ça ne peut pas marcher » a-t-il martelé.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE