18.7 C
New York
lundi, mai 16, 2022

Buy now

spot_img

Université de Kankan : L’étudiant mort en classe a été inhumé à Siguiri

Abdoulaye Dansoko a été inhumé ce samedi à Siguiri. Il est décédé le vendredi à Kankan en classe en pleine évaluation. L’acte s’est produit hier aux environs de 17h, à l’université Julius Nyerere de Kankan. Etudiant du département administration des affaires,  il a rendu l’âme en classe suite à une crise cardiaque. C’est une triste nouvelle qui a endeuillée toute l’université.

Abdoulaye Dansoko, alias Dansoko était venu de Siguiri, il faisait le 1er semestre cette année.

Après avoir eu 6,50 sur 10 à son évaluation orale, il a trouvé la mort suite à une crise en plein cours. Adama Kourouma professeur de mathématiques générales est le témoin oculaire de ce qui est arrivé à ce jeune étudiant

« C’était à partir de 16h que j’avais cours et quand je suis venu dans la salle, je faisais les évaluations orales, j’ai fait passer l’étudiant Abdoulaye Dansoko au tableau et il n’avait pas eu de problème, 30mn après j’ai vu ses amis se lever. J’ai demandé qu’est ce qui ne va pas, ils m’ont dit qu’il a piqué une crise. On l’a allongé sur une table, pour savoir réellement ce qui ne va pas, du coup ont essayé d’alerter les autorités universitaires et le vice-recteur a mis sa voiture à notre disposition. De l’université à l’hôpital, ça été un dépôt de corps » A-t-il expliqué

Fara Albert Kamano est un ami de classe du défunt

« Je ne le connaissais pas avant. Mais, hier il est passé au tableau et il a pu traiter les questions que le professeur lui a données. Il est allé s’assoir. Chacun avait déjà un œil sur lui, du coup il a piqué la crise, on nous a fait sortir en classe tous et on nous a libérés à 18h. A 20h, on nous a informés qu’il a rendu l’âme. C’est vraiment pitoyable car, on se rappelle que nous sommes là tous pour un objectif bien déterminé, sortir avec un diplôme digne de nom après les études . Mais lui voilà aujourd’hui son diplôme est transformé en tristesse dans sa famille, ça fait vraiment mal. Mais, on se remet à Dieu» A-t-il regretté.

Abdoulaye Dansoko était un étudiant très calme qui n’était pas tellement connu par ses camarades de classe à cause de sa politesse.

                                                                       Par Mariame Siré Traoré pour couleurguinee.com

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE