18.2 C
New York
dimanche, septembre 25, 2022

Buy now

spot_img

Conakry : Le dernier voyage du Pr Djibril Tamsir Niane

La dépouille de feu l’historien et écrivain guinéen, Djibril Tamsir Niane, décédé à Dakar est arrivé ce lundi à Conakry aux environs de 10 heures

Membres du gouvernement, familles biologiques et culturelles, admirateurs et anciens collaborateurs du défunt lui ont rendu hommage à un symposium du palais du peuple

Le président  Alpha Condé s’est recueilli sur la dépouille et a pris congé de l’assistance

Aboubacar Sylla, le ministre d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur est revenu sur le parcours de l’homme

«Le professeur Djibril Tamsir Niane nous quitte pour toujours, mais il nous laisse comme héritage, son exemple de vie bien remplie. Il nous laisse son immense production intellectuelle. Il nous laisse des générations qu’il a contribué à former en Guinée et ailleurs dans le monde. Il nous laisse une riche bibliothèque qui a été victime d’un incendie mais dont les dégâts ont été heureusement réparés grâce à la générosité du chef de l’Etat. Dans cette bibliothèque ouverte au public se trouve accumulée dans le temps des milliers d’ouvrages, de précieux documents dont des manuscrits, des notes et des écrits inachevés de l’historien» a-t-il indiqué.

Hamady Bocoum, le directeur de musée du Sénégal porte-parole de la délégation venue du Sénégal, après avoir présenté ses condoléances à l’Etat guinéen a aussi témoigné.

«Pour l’Afrique, le professeur Djibril Tamsir Niane a été un extraordinaire révélateur de l’incroyable richesse historique notamment du mandé qui, il faut le rappeler a irrigué tout l’ouest-africain. De ce geste, il a fait émergé une substance dont l’essence a traversé le temps et constitué un socle puissant pour le futur de notre humanité» a-t-il souligné.

Djibril Tamsir Niane, l’homonyme du défunt est le porte parole de la famille. Il est revenu sur le mérite désormais de leur feu papa.

«Papa Niane a été notre première école. Auprès de lui, nous avons appris l’importance de la connaissance de soi, la connaissance de son environnement, condition sine qua non d’une existence harmonieuse. Chacun de nous, petits enfants a une histoire particulière avec Papa Niane. Il a donné des conseils à chacun d’entre nous pour un projet, une idée, une ambition. Il nous a aussi montré l’importance du caractère, des caractères pour oser et défendre ce à quoi nous croyons même si le monde entier nous raye. Il était notre premier fan à nous tous et à ce titre, avait la légitimité d’en attendre, d’en demander toujours plus» a-t-il fait savoir.

Après ce symposium, le, Professeur  Djibril Niane a été inhumé au cimetière de kameroun

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE