23.5 C
New York
lundi, mai 23, 2022

Buy now

spot_img

Conakry : Voici ce qu’ils faut savoir sur la vaccination !

La campagne de vaccination contre le coronavirus se poursuit à Conakry. Ce mercredi, nous avons sillonné certains centres. Selon Docteur Mohamed Condé, l’administrateur général du Centre de Gbessia, l’administration du vaccin Sinopharm aux citoyens se passe bien.

« J’avoue que la vaccination se passe dans de très bonnes conditions tant au niveau du personnel qu’au niveau de la population. Les gens viennent. Il y a certains qui avaient pris leur première dose dès le départ ils sont là aujourd’hui pour leur deuxième dose. Pour essayer de créer cette immunité que tout le monde recherche. Vraiment dans l’ensemble ça va » se réjouit-il

Malgré cette campagne, des citoyens hésitent encore à se faire vacciner. Ce médecin lance un appel.

« C’est un moyen sûr aussi de ne pas contracter le virus. Mais, il est important aussi que les gens sachent aussi que la première dose ne crée pas une immunité. C’est la deuxième dose qui crée immunité » a indiqué ce médecin avant de revenir sur les statistiques des personnes vaccinées.

« Nous sommes à plus de 1000 et quelques personnes qui ont été vaccinée. À l’allure là, je pense que peut-être on va dépasser les 20% que nous recherchons vu l’engouement et la motivation au niveau de la population » estime-t-il.

Rencontré dans ce centre Sékou Tidiane Bangoura citoyen après avoir reçu sa première dose de vaccin dit ce qu’il ressent.

« On m’a déjà expliqué que j’aurais quelque petit truc mais pour le moment c’est bon je ne ressens rien » soutient-il.

Si dans le centre Gbessia l’engouement était perceptible jusqu’aux environs de 12 heures, par contre au centre de Ratoma tel n’était pas le cas

« Ce matin, j’avais 100 doses, j’ai fini d’administrer les 100 doses aux citoyens. C’est ce qui était disponible pour la journée d’aujourd’hui. On est venu à 9h et on a commencé la vaccination. Il me faut un lot de dose pour la journée de demain » explique Alseny Sow le chef de l’équipe installé à la maison des jeunes de Ratoma.

Venu pour se faire vacciner Mohamed Sacko n’a pu recevoir sa dose.

« Je suis venu en retard il va falloir que je retourne et revenir demain pour pouvoir être vacciné. Je ne sais pas comment ils se sont planifiés » dit ce citoyen.

    Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE