31.6 C
New York
samedi, mai 21, 2022

Buy now

spot_img

Koubia (Ndantaba) : Des pickup remplis de bérets rouges paniquent les habitants

Les habitants du district Ndantaba, localité relevant de la sous-préfecture de Missira, préfecture de Koubia dans la région administrative de Labé ont passé un week end stressant.

Une psychose due à un débarquement inopiné dans la nuit du vendredi 9 avril 2021, entre une heure et deux heures du matin, de sept pickups remplis de militaires bérets rouges.

« Pour votre information, nous vous tenons au courant qu’un des détenus du parti UFDG en l’occurrence Honorable Cellou Baldé est natif de ce village Ndantaba et qui par coïncidence des événements a perdu son cher père le lundi 05 avril 2021, inhumé à Labé le mercredi 07 avril 2021 dans des conditions dont tout le monde est témoin » explique un habitant de ce village

Imaginez le débarquement dans un village à 2 heures du matin d’une bonne dizaine de bérets rouges. Panique à bord

Selon des témoins, ces militaires ont tapé les portes de certaines concessions. Des personnes tirées brusquement de leurs sommeils ont fait face aux hôtes. «  C’est ici ndantaba ? » a interrogé celui qui semble être le chef de l’équipe.

« Oui, vous êtes à Ndantaba » leur aurait répondu un citoyen. Ils ont aussi demandé à localiser d’autres villages avoisinants dont eux-mêmes ont cité les noms. Après avoir récolté une mine d’informations sur la géolocalisation de ces villages, ces bérets rouges ont quitté le village aux environs de 4 heures du matin. Puis, ils se sont retranchés et ont campé à Boowal Saaré, village situé à 4 km de Ndantaba. Ils sont restés sur place durant toute la journée du vendredi sans donner une explication sur leur présence dans ces lieux aux autorités locales et à la population concernée par cette visite inopinée.

« Aujourd’hui, nous sommes très inquiets. Une psychose totale plane dans l’esprit des habitants de Ndantaba. Face à cette situation, nous habitants de la localité nous ne savons pas à quel saint se vouer et demandons aux autorités civiles, religieuses, à la communauté nationale et internationale de bien vouloir nous venir en aide pour nous aider à éviter des situations désagréables ici à l’avenir » a dit un sage de Ndantaba

Selon des sources, ces militaires ont quitté la localité hier matin et aucune trace de leur prochaine destination. Mais, la psychose, elle règne toujours à Ndantaba.

Hier samedi, un camion qui transportait du matériel pour les travaux de construction de la mosquée de la localité est rentrée nuitamment à Ndantaba. Des habitants tirés de leurs sommeils par le bruit du moteur du camion ont cru que ce sont les militaires qui sont revenus. Et c’est le sauve-qui-peut dans la brousse. Le temps de réaliser que c’est un camion d’agrégats qui est là, beaucoup d’habitants de Ndantaba étaient déjà en brousse. C’est seulement le matin que certains d’entre eux sont revenus au village.

                                                                          Par Mamady Cherif pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE