31.6 C
New York
samedi, mai 21, 2022

Buy now

spot_img

Marché madina : Qui a tué El Hadj Boubacar Bah !

El Hadj  Boubacar Bah, un opérateur économique, communément appelé « Labé », âgé de 45 ans, marié à deux femmes et père de six enfants a été tué tôt ce lundi 12 avril 2021 par des inconnus. Le corps a été découvert à Madina. Dans la maison mortuaire située au quartier Cimenterie. Tristesse et désolation se lisaient sur les visages.

Ramatoulaye Bah, la deuxième épouse du défunt a expliqué comment elle a appris la mort de son mari.

« Il sort très tôt pour éviter les embouteillages. Ce matin, vers 5 heures du matin, nous sommes sortis ensemble parce que je devais partir à lhôpital et arrivé à Cosa, il a fait sa prière de l’aube. Après, nous avons continué notre chemin jusqu’à camp carrefour. Il m’a laissé là-bas. Après, quelque temps, il m’a rappelé pour me demander si je suis arrivée à l’hôpital ? J’ai répondu oui! Après, il a dit Ok! Je reviens après. Quelques temps après, une personne m’a appelée pour me dire que quelqu’un a étranglé mon mari et qu’il est décédé sur le coup. Et qu’ils ont amené le corps à l’hôpital, je suis allée là-bas, j’ai trouvé qu’effectivement mon mari est mort. » A-t-elle  expliqué en pleurant

Fatimatou Diallo, la première épouse du défunt a aussi dit les derniers mots qu’elle avait échangés avec son mari.

«  Je n’arrive pas à croire que mon mari allait trouver la mort comme ça. Ce matin, avant qu’il ne parte au travail, il m’a dit quand je reviens nous allons voir comment on va préparer le ramadan. Après, il m’a dit au revoir. Sa disparition tragique est une perte pour nous et pour toute la famille. Je vais aussi vous dire que c’est un homme de Dieu qui est parti aujourd’hui.» A-t-il

Bah Fatoumata Binta la fille ainée de la victime inconsolable s’est exprimée

 

« La mort de mon père est une grande perte pour moi parce que c’est lui qui faisait tout pour moi. On avait même l’habitude de partir ensemble jusqu’à Madina, après, je prends le taxi pour aller à Gamal. Je ne pardonnerai pas les personnes qui ont tué mon papa. Mais, je demande au Tout Puissant de l’accueillir dans son paradis éternel. Et je profite de votre micro pour dire que son enterrement est prévu demain dans son village à Labé »

Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE