25.1 C
New York
mercredi, août 17, 2022

Buy now

spot_img

Détention de Amadou Diouldé Diallo : Voilà ce qu’en pense le ministre Amara Somparé !

Dans l’émission « Mirador » de nos confrères de FIM Fm, le ministre de l’Information et de la Communication Amara Somparé a dit qu’il déplore la détention du journaliste. Il ajoute cependant que les propos tenus par ce dernier sont pesants.

« En tant que ministre de l’information et de la communication, je déplore et je l’ai toujours déploré, l’incarcération d’un journaliste. J’ai souhaiterais que l’on puisse régler les différends avec les journalistes autrement que par le recours à l’incarcération et ou à la privation de liberté. La loi de la liberté de la presse est claire, on ne peut condamner un journaliste en République de Guinée a une peine privative de liberté. Il faut aussi dire que les propos que ce journaliste a tenus sont extrêmement graves. J’en ai même parlé avec le Directeur Afrique de RSF qui était à mon bureau la semaine dernière qui a refusé de s’exprimer sur le fond de l’affaire qui m’a dit franchement « ce qu’il a dit je ne vais pas commenter ça » parce qu’il est d’accord avec moi que le fond est inacceptable. Au Sénégal, on enferme des journalistes et artistes pour moins que ça » dit-il.

À propos de ce qui est en train de se faire dans ce dossier « c’est de sensibiliser les acteurs publics et je continuerai à œuvre dans ce sens pour que la HAC soit privilégiée dans le cadre de l’arbitrage de ce type de conflit. Et nous y travaillons !» a indiqué Amara Somparé

           Par Abdul Karim Barry Pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE