23.5 C
New York
lundi, mai 23, 2022

Buy now

spot_img

La Guinée non admise au MCC : «  C’est un échec total de la part du gouvernement » Sidya Touré !

Cette année, la Guinée n’a pas validé les scores lui permettant d’être éligible aux programmes du Millenium Challenge Corporation. Elle ne peut donc bénéficier d’un appui financier de 500 millions de dollars Américains, offerts chaque année par l’État Américain aux «  meilleurs élèves » du programme.

La mauvaise gouvernance, les violations des droits humains seraient les principales causes qui ont été évoquées pour éliminer la Guinée.

Ce mardi, le leader de l’Union des Forces Républicaines, Sidya Touré joint au téléphone depuis Abidjan par nos confrères des «  GG » de la radio Espace Fm a fait sa lecture de cette actualité

 « Nous perdons de l’argent qui nous était destiné simplement par la faute de la gouvernance dans notre pays. Il faut dire que nous avons échoué sur les points notamment sur la démocratie et tout ce qui s’en suit mais cela nous fait perdre beaucoup d’argent et je pense que c’est l’occasion pour certains caciques du gouvernement guinéen de savoir que ce qu’ils font dans notre pays, le refus d’accorder la liberté de parole, le refus d’accorder la liberté de manifester, les tueries, tout cela a des conséquences. C’est une des conséquences donc cela ne peut pas se faire gratuitement. Et c’est très cher à payer pour les Guinéens dans la mesure où cet argent est gratuit et qu’il va dans les secteurs qui sont porteurs de croissance, porteurs d’amélioration de conditions de vie pour nos populations. C’est un échec total de la part du gouvernement» a-t-il martelé.

Sidya Touré indique qu’il y a un prix à payer pour chaque comportement.

«Il faut que le gouvernement guinéen reconnaisse qu’il y a un prix à payer par rapport aux comportements qu’ils ont adoptés et qui font qu’ils ont transformé leur population en gibier de chasse comme ce que nous venons de voir à Kouroussa, il faut arrêter ça. Tout ceci contribue à faire perdre de l’argent gratuit. Les gens sont prêts à vous le donner mais les conditionnalités sont là, il faut être capable de les respecter» a-t-il souligné.

Par Mamadou Baïlo Diaguissa Sow pour couleurguinee.com

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE