31.6 C
New York
samedi, mai 21, 2022

Buy now

spot_img

Conakry : l’interdiction des prières nocturnes dans les mosquées révolte des citoyens !

Dans un communiqué conjoint lu hier à la télévision nationale, le secrétaire général des affaires religieuses et l’Agence nationale de sécurité sanitaire ont interdit les prières nocturnes des 10 derniers jours du mois saint de Ramadan.  Cette interdiction irrite certains fidèles musulmans que nous avons rencontrés  ce mardi 4 mai 2021 dans la capitale guinéenne.

Mamadou Saliou Sylla, conseiller d’une mosquée de la capitale est très en colère contre cette interdiction.

« Quand j’ai entendu cette interdiction hier, franchement, j’étais très en colère contre les gens qui ont pris cette décision  et j’ai compris que nos responsables religieux ne jouent pas leur rôle. Sinon, les marchés sont pleins et les rues sont pleines. Les gens sont serrés dans les taxis, dans les bus. Alors, comment ils peuvent prendre une telle interdiction » A-t-il dit

Mamadou Kana Bah se dit surpris d’entendre cette décision des responsables.

« Cette décision prise par les responsables religieux de notre pays a été une surprise pour moi. Je pensais que ce n’est pas vrai. Mais, quand ils ont donné l’information à la mosquée, j’ai compris que c’est vrai. Ce qui est vraiment frustrant dans tout ça, c’est  quand ils attendent jusqu’à la dernière minute pour interdire cette prière nocturne » A-t-il narré.

Thierno Macka Sow, lui, soutient cette décision prise par les autorités.

« Moi, je soutiens cette interdiction des autorités. Parce que cette prière nocturne n’est pas obligatoire à la mosquée et on peut la faire à la maison. Donc, les gens ne doivent pas oublier que le couvre-feu commence à 23 heures »

Par Mamadou Yaya Bah pour couleurguinee.com           

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE