14.5 C
New York
mercredi, mai 18, 2022

Buy now

spot_img

Rond-point Km 36 : La pagaille reprend sa place !

La République de Guinée, ou le pays de la complaisance et du paradoxe. Certaines parties de Conakry renouent en effet avec les embouteillages dus aux marchés improvisés par les femmes. Il n’y a pas longtemps, nous avons tous salué la mesure gouvernementale qui visait le dégagement des emprises, mesure qui, il faut le reconnaître, avait considérablement décongestionné la circulation routière. Malheureusement, la sortie du Premier Ministre Ibrahima Kassory Fofana vient réconforter les femmes dans leur  position, notamment au km36 ou une femme nous a dit  » Kassory dit que c’est faux. Ils n’ont demandé à personne de nous dégager » donc quiconque revient ici, nous trouvera sur son chemin ».

Plus loin, à Kakoulima rails, des citoyens qui se trouvent sur les emprises et dont les maisons sont cochées et menacées de démolition ont effacé les croix sur leurs maisons a l’aide de la peinture jaune comme pour dire  » Nous sommes des militants inconditionnels donc des super Guinéens ».

Aux dernières nouvelles, nous avons appris avec joie que le ministre de VAT aurait invalidité le plan arrangé par des géomètres complices des autorités contestées du quartier pour masquer leur forfaiture.

À Conakry, les occupants d’un endroit menacé de déguerpissement des encombrants physiques passent par des moyens peu catholiques pour contourner vaille que vaille les démolition de leurs habitations, bien qu’étant carrément sur des artères.

Certains qui se disent privilégiés pour avoir été des militants du rpg vont jusqu’à peindre les croix et la mention RB (route barrées) en jaune couleur du rpg. Cela suffira pour les mettre au-dessus des Guinéens lambda? Attendons de voir.

Par Koleinké Hassane Diallo pour couleurguinee.com

 

AUTRES ACTUALITÉS

- Publicité -spot_img

PUBLIREPORTAGE